Crash du GE222 aux Pescadores : Récapitulatif des informations données

La situation devenant un peu plus claire alors que les recherches et investigations se poursuivent sur le site du crash du vol B22810 de la Transasia entre Kaohsiung et Penghu/Pescadores, nous vous proposons un récapitulatif des données relatives ainsi qu’un nouveau bilan de la situation.

Les travaux de recherches se poursuivent sur le site du crash de l'avion GE222 de la Transasia
Les travaux de recherches se poursuivent sur le site du crash de l’avion GE222 de la Transasia (crédits CNA)

Cet incident tragique concerne l’avion GE222 de type ATR 72-500 de la compagnie TransAsia Airways. Construit il y a 14 ans, cet appareil opérait la liaison entre les aéroports de Kaohsiung et Makung (Penghu/Pescadores) vol GE 222. 54 passagers et 4 personnes de la compagnie étaient à son bord.

L'avion ATR 72 GE222 opérant la liaison entre Kaohsiung et Makung (Penghu/Pescadores)
Airbus ATR 72-500

Initialement prévu à 16h ce mercredi 23 juillet 2014, le vol de l’appareil a été repoussé à 17h43 en raison de conditions climatiques peu favorables (passage du typhon Matmo qui se trouvait déjà au niveau de la côte chinoise).

Aux alentours de 19h, l’appareil tente sans succès un premier atterrissage à Makung avant de reprendre de l’altitude et effectuer un nouveau tour.
Le contact est alors perdu avec la tour de contrôle. L’appareil se situait alors à une altitude de 300 pieds.

Les habitants ont rapporté avoir entendu un grand bruit et des témoignages ont fait état d’une « boule de feu » descendant du ciel.

L’appareil GE222 s’est écrasé sur plusieurs habitations de Makung tuant 48 personnes et blessant 15 autres ( dont 5 habitants de Makung).
Parmi les victimes se trouvent notamment deux ressortissantes françaises : Jéromine Déramond et Pénélope  Luternauer, toutes deux âgées de 23 ans et qui venaient d’achever leur programme d’un mois d’échange universitaire en médecine à Taiwan. Parmi les passagers se trouvait également une personne de Hong Kong.

Les recherches ont permis de retrouver une première boite noire, celle contenant les enregistrements de conversation du cockpit.

S’étant rendu sur place pour observer le développement de la situation, le ministre des transports, Yeh Kuang-shih a indiqué que l’enquête nécessiterait un délai d’une année pour déterminer les causes exactes de l’incident.

Dans le Gros Plan sur l’actualité de ce jeudi 24 juillet 2014, Typhaine Li reviendra plus en détails sur cette affaire. Nous vous invitons à suivre ce numéro qui sera disponible à partir de 19h UTC.

MAJ

15h (24/07/2014) : la deuxième boite noire concernant les informations de vol a été retrouvée.

18h (24/07/2014) : 31 corps ont été identifiés.

Note : ATR : Avions de Transport Régional est un groupe d’intérêt italo-européens spécialisé dans la construction d’avions turbo-propulseurs.
Il appartient à 50% à Airbus Group et 50% à Alenia Aeronautica.

Publicités

6 réflexions sur “Crash du GE222 aux Pescadores : Récapitulatif des informations données

  1. MARTIN Jean Louis

    J’ai une pensée très émue pour mes amis taiwanais,et je présente aussi toutes mes condoléances à leurs familles,,ainsi q’aux familles des deux françaises .

    1. C’est une des questions soulevées. Toutefois, selon les organismes de l’aviation civile, les conditions météo n’étaient pas suffisament mauvaises pour interdire tout vol à cette destination. Il est clair que le risque était présent. La compagnie a fait son choix et devra certainement l’assumer si les causes de l’incident sont réellement liées aux intempéries du typhon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s