En souvenir de Teng Li-chun (Teresa Teng)

La fête de Qingming, qui tombe entre le 3 et le 5 avril, c’est le moment dans la tradition où les Taïwanais vont se recueillir devant les tombes de leurs ancêtres. Mais depuis quinze ans, cette fête est aussi devenue une journée pour commémorer une chanteuse taïwanaise de très grande popularité : Teresa Teng, ou TENG Li-chun de son nom chinois.

Inoubliable Teresa

Teng Li-chun est décédée d’une crise aigüe d’asthme le 8 mai 1995 à Chiang Mai en Thaïlande. Elle n’avait que 42 ans. Sa voix pleine de douceur féminine et son engagement ferme lors de concerts bénévoles dans les casernes militaires lui ont donné le titre de « l’amante des soldats ».

Issue d’une famille de militaire, elle se voulait loyale et patriotique. C’est pourquoi même après s’être retirée de la scène, elle a continué de chanter devant le public militaire pour des occasions spéciales.
En réalité, elle est appréciée non seulement par les soldats, mais aussi par tous les sinophones dans le monde entier et même par les Japonais.

Teresa Teng

Teresa TENG a gagné son premier prix de chant à l’âge de 10 ans. Elle a sorti son premier album à 14 ans. Quand elle a été invitée à chanter sur le petit écran pour la première fois, elle n’avait que 15 ans. A 16 ans, elle a joué pour le cinéma.
Dans les années 70, elle s’est fréquemment produite à Hong Kong et au Japon. Comme à Taïwan, sur ces deux territoires, elle a aussi eu un très grand succès. Elle était l’un des rares artistes taiwanais invités à la fameuse soirée chantante télévisée de NHK  Kohaku Uta Gassen  ( compétition rouge-blanc ) pour la fin d’année. Elle y a même participé à deux reprises !

Dans les années 80, bien qu’elle ne pouvait se rendre en Chine, ses chansons, souvent sous forme de cassettes, étaient très écoutées par le public chinois. Elle était si populaire qu’elle a même gagné le surnom de « la petite Teng », par l’opposition au « grand Teng », qui est le premier ministre chinois Teng Xiaoping.

Quelques vinyles parmi les nombreux albums de Teresa

De père militaire de carrière, Teresa Teng est non seulement patriote mais aussi anti-communiste. Suite au massacre du 4 juin 1989 sur la place du Tienanmen à Pékin, Teng s’est montrée encore plus opposée au régime autoritaire chinois. Elle a pris part à une manifestation de quelques 300 000 personnes à Hong Kong aux côtés des dissidents chinois. D’autre part, elle a juré qu’elle ne mettrait jamais les pieds sur le territoire de la Chine communiste avant que le pays ne se démocratise. A partir de cette période, elle s’est de moins en moins produite sur scène.

Au début des années 90, elle a immigré en France où elle a rencontré son petit copain, un caméraman français. Il semble que pendant ces années, Teresa Teng habitait dans un appartement dans le 8e arrondissement à Paris en face du Théâtre des Champs-Elysées. Ce serait durant cette période qu’elle a commencé à souffrir de l’asthme.
En mai 1995 lorsqu’elle est décédée, Teng Li-chun était en voyage dans la ville thaïlandaise de Chiang Mai pour jouir de l’air pur de la région.

"La Lune représente mon coeur", une des chansons les plus populaires de Teresa Teng

Lors des funérailles à Taipei, en raison de ses contributions à l’armée et sa gloire qui a honoré aussi Taiwan sur la scène mondiale, Teresa Teng a eu son cercueil couvert du drapeau national et du drapeau du parti au pouvoir (KMT) et porté par des militaires.
Avant qu’elle ne prenne progressivement sa retraite dans les années 80, Teresa Teng a réalisé environ 200 albums à Taïwan, à Hong Kong et au Japon. Au total, elle aurait vendu quelques 48 millions de disques et ceci ne comprend pas les cassettes et les disques de piratage !

Aujourd’hui, dans notre émission musicale Qiloukiya (8/04/10), François-Xavier Boulay et Xavier Mehl vous proposeront quelques titres des plus connus de Teresa Teng.

Publicités

14 réflexions sur “En souvenir de Teng Li-chun (Teresa Teng)

  1. Michel

    C’est vrai qu’elle avait une belle voix et très romantique.
    Des chansons très adaptées à certaines cérémonie comme l’ouverture du bal à un mariage…
    Quelqu’un se reconnaîtra.

    Amités à tous.

  2. merdine mourad

    c’est vrai, c’est une grande chanteuse et les Taiwanais ne l’oublieront plus, ces chansons romantiques sont toujours bien appréciés par les taiwanaises.

  3. même sans comprendre la signification de ses chansons, on se laisse obligatoirement envoûter. De manière générale je crois qu’elle étaite populaire en Asie.

  4. Nicky

    Teresa Teng, c’est la plus grande chanteuse de l’histoire de Taiwan.
    Meme apres si longtemps, on entend toujours ses chansons et elles sont souvent reprises par de nouveaux artistes.
    c’est tres populaire dans les KTV taiwanais et hongkongais aussi

    1. Les deux vont ensemble.
      Il est bien d’illustrer ces chansons par des photos
      ainsi que les photos par des chansons ^^
      c’est du concerté

  5. maxime

    Hahahah! Teresa Teng ou l’angoisse des Français qui subissent une soirée KTV avec des Chinois/Taïwanais…
    J’imagine que pour nos amis asiatiques, un enchainement des plus grands « tubes » (si je puis dire…) de Mireille Mathieux doit être le même genre d’épreuve!

    1. Motorsport

      Rien à voir avec Mireille Mathieu qui est très en dessous de Teresa Teng dans sa qualité de chant et de voix

  6. Teng li-jun est partie bien trop tôt. Sa voix très douce continue de nous enchanter et nous bercer par sa tendresse.
    Elle restera la mémoire des Chinois avides de liberté et de partage dans le respect de toutes nos différences

  7. HUGUET

    J’ai découvert Teresa Teng que très récemment. Elle a une voix hypnotisante, qui berce notre âme comme des milliers de pagodes s’agitant sur la mer de Chine. Une grande dame disparue bien trop tôt.

  8. loudwicg

    Teng li-jun n’était pas seulement une chanteuse. Oui elle avait une voix particulière, oui elle était envoutante. Elle était à mon sens juste la plus grande communiquante qui soit car elle savait faire passer par sa voix tout ce qu’elle souhaitait pour elle est pour celles et ceux qui qui l’appréciaient avec une efficacité sans pareil.
    Je suis animateur, mes enfants écoutent sa musique et j’obtient ce que je souhaite dans le cadre de mon travail avec eux grâce à sa voix. Et puis soyons injuste mais sincère, beaucoup de nos nouvelles diva parfois assez détestables seraient bien inspirées de l’écouter juste pour entendre ce qu’est une voix juste et armonieuse.
    jl

  9. banana bill

    Par rapport aux soit disant diva françaises, occidentales et même les milliers de jeunes chanteuses jetables et interchangeables des scènes chinoises, Deng Li Jun montre qu’il n’est pas besoin de beugler pour faire jaillir l’émotion.

  10. Motorsport

    Teresa Teng avait une suite au 15 ème étage de l’hôtel Imperial de Chiang Mai. La visite est émouvante. Une grande chanteuse de qualité. Ce n’est pas à Paris qu’elle est devenue asthmatique. Elle l’était depuis toujours. On suspecte un abus d amphétamines et elle se se serait évanouie dans un magasin lors d’un problème cardiaque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s