On n’arrête pas le proverbe – 14/11/2017

Chengyu
Calligraphie du mot « Chengyu »

Les proverbes chinois sont en grande partie reliés à des histoires. L’émission « On n’arrête pas le proverbe » est l’occasion de les découvrir afin de mieux en comprendre le sens et l’origine.

Dans le volet de cette semaine, trois histoires sont au programme, que vous pouvez [ré]écouter en accédant au lien suivant :

Émission du 14/11/2017

  • Appeler un cerf un cheval : zhǐlùwéimǎ [指鹿為馬] — Donner une image fausse de quelque chose / Inverser volontairement le vrai et le faux.
  • Ouvertement et sans peur : míngmùzhāngdǎn [明目張膽] — Au vu et au su de tout le monde / De façon flagrante / Sans scrupule, sans vergogne.
  • Yegong adore les dragons : yègōnghàolóng [葉公好龍] — Prétendre aimer quelque chose qui en réalité nous effraie.

N’hésitez pas à nous faire part de vos idées si vous connaissez des dictons en français qui pourraient « coller » à ces histoires !

Publicités

Flâneur de Taïwan du 16 novembre 2017 : à l’exposition de momies égyptiennes au Musée National du Palais

Cette semaine, le flâneur vous emmène visiter l’exposition exceptionnelle de momies égyptiennes au Musée National du Palais à Taipei. Cette exposition a ouvert ses portes le 14 novembre et durera jusqu’au 18 février. Elle présente 6 momies du British Museum qui proviennent aussi bien de Haute-Egypte que de Basse-Egypte, toutes époques confondues. Une plongée dans le temps à la découverte des rites funéraires d’une civilisation qui a toujours fasciné celles qui l’ont suivie.

 

Flâneur du 9 novembre 2017 : en vadrouille à Pinglin et Shiding

Cette semaine le flâneur vous emmène dans les bourgs de Pinglin et de Shiding,  au sud de la capitale, dans le comté du Nouveau Taipei. Une balade sous la pluie au milieu des oiseaux et des plantations de thé. Nous irons également au musée du thé de Pinglin déguster la production locale, puis nous arpenterons l’ancienne rue de Shiding, au nord de Pinglin.

Parcours GPS de la promenade.

On n’arrête pas le proverbe – 07/11/2017

Chengyu
Calligraphie du mot « Chengyu »

Les proverbes chinois sont en grande partie reliés à des histoires. L’émission « On n’arrête pas le proverbe » est l’occasion de les découvrir afin de mieux en comprendre le sens et l’origine.

Dans le volet de cette semaine, quatre histoires sont au programme, que vous pouvez [ré]écouter en accédant au lien suivant :

Émission du 07/11/2017

  • Raconter des orpiments : xìnkǒucíhuáng [信口雌黃] — Utilisé quand quelqu’un avance des choses sans aucune preuve ou argument.
  • Éteindre un feu avec du bois sec : bàoxīnjiùhuǒ [抱薪救火] — Aggraver la situation en s’y prenant de la mauvaise manière.
  • Le peuple est plongé dans un abysse de misère : shēnglíngtútàn [生靈塗炭] — Une situation terrible, catastrophique.
  • Offrir à Bouddha les fleurs d’un tiers : jièhuāxiànfó [借花獻佛] — Plagiat / Obtenir des faveurs grâce à la propriété ou l’influence de quelqu’un d’autre.

N’hésitez pas à nous faire part de vos idées si vous connaissez des dictons en français qui pourraient « coller » à ces histoires !

Artothèque du 07 novembre 2011 : portrait de l’écrivain Bai Xianyong

Cette semaine Artothèque vous fait découvrir ou redécouvrir l’un des auteurs taiwanais les plus célébrés du 20ème siècle, l’auteur du roman Garçons de cristal, Bai Xianyong. Brièvement évoqué la semaine dernière dans l’émission Le Flâneur de Taiwan, cet auteur offre un parcours et une oeuvre riches qui ont beaucoup contribué à renouveler l’art du roman et de la nouvelle dans la littérature en langue chinoise.

On n’arrête pas le proverbe – 31/10/2017

Chengyu
Calligraphie du mot « Chengyu »

Les proverbes chinois sont en grande partie reliés à des histoires. L’émission « On n’arrête pas le proverbe » est l’occasion de les découvrir afin de mieux en comprendre le sens et l’origine.

Dans le volet de cette semaine, deux histoires sont au programme, que vous pouvez [ré]écouter en accédant au lien suivant :

Émission du 31/10/2017

  • Arrogant avant, respectueux après : qiánjūhòugōng [前倨後恭] — Passer de l’arrogance à la déférence.
  • Ivre d’or et de papier : zhǐzuìjīnmǐ [紙醉金迷] — A l’origine : couvrir de papier d’or quelque chose dans le but d’éblouir quelqu’un au point qu’il se sente ivre / Aujourd’hui : désigne quelqu’un qui mène une vie fastueuse et dépravée.

N’hésitez pas à nous faire part de vos idées si vous connaissez des dictons en français qui pourraient « coller » à ces histoires !

Flâneur de Taïwan du 2 novembre 2017 : à la gay pride de Taipei

Cette semaine le flâneur vous emmène arpenter les rues et les avenues de Taipei aux côtés des communautés LGBT et de leurs amis pour la marche des fiertés de Taiwan édition 2017. Sur fond de revendications et alors qu’une loi pour autoriser le mariage aux couples homosexuels devrait être votée très prochainement, nous nous sommes immergés dans le plus grand rassemblement pour la défense de la cause homosexuelle d’Asie.

Carte des trois différents parcours de la gay pride 2017 :