Promenade au Zoo de Taipei

Le zoo municipal de Taipei est l’un des plus grands parcs zoologiques de toute l’Asie et compte aussi parmi les plus populaires. Ce zoo taiwanais est l’endroit par excellence pour la conservation, la recherche, l’éducation et la récréation.

9
Les pandas, véritables vedettes du zoo de Taipei

En réalité, l’histoire du zoo de Taipei remonte à la période japonaise, précisément en 1914 et s’appelait le zoo de Yuanshan, en référence à la colline de Yuanshan où il se situait jusqu’en 1986. Puis, pour des besoins de place et de nouvelles structures d’accueil et protection des animaux, le zoo de Taipei a alors déménagé à Muzha, son site actuel qui compte 165 hectares disponibles, parmi lesquels 90 hectares ouverts au public. Lire la suite

Maokong et ses cabines de cristal

Il y a quelques années de cela, pas si longtemps puisque Ma Ying-jeou était déjà Président, j’avais déjà rédigé un petit article sur les Gondoles de Maokong, système de cabines téléphériques situé au niveau du Zoo de Taipei, tout au sud de la capitale taiwanaise.

La conclusion, c’était la suivante  :
« Personnellement, je n’y suis pas retourné depuis sa réouverture »

En bref, voilà bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds dans les gondoles de Maokong et il me semble bien qu’à l’époque, Chen Shui-bian était encore Président …

C'est la cabine dans laquelle tout le monde veut monter !
C’est la cabine dans laquelle tout le monde veut monter !

Lire la suite

Un siècle d’histoires des stars de Taipei

Les sorties scolaires, les rendez-vous amoureux, les promenades familiales… pratiquement chaque habitant de Taipei possède ses propres souvenirs à propos du lieu municipal de visite incontournable: le Zoo de Taipei. Et cette année, ce parc zoologique fête ses 100 ans. A cette occasion, le Zoo a choisi d’installer sur sa place principale à l’entrée, la reproduction de ses portes qui ont marqué l’histoire du Zoo. Chaque porte est d’ailleurs associée à l’animal-star de l’époque.

Reproduction de la porte de 1940 du zoo de Taipei
Reproduction de la porte de 1940 du zoo de Taipei

Lire la suite

Yuan-tsai et son futur ex-jouet préféré

Depuis que le bébé panda est en mesure de se déplacer à son aise, le zoo de Taipei lui propose tout type de « jouets » adaptés à sa taille et à ses capacités. Yuan-tsai adore son tonneau en plastique qui lui sert en même temps de berceau ou encore son poteau en bois l’entraînant à grimper.

photo 1 que vais je faire
Que vais-je bien pouvoir faire?

Cependant, le jouet préféré de Yuan-tsai de toujours est certainement la bassine d’eau de sa mère Yuan-yuan. Yuan-tsai a démontré sa fascination par cette bassine depuis toute petite, alors que cet objet usuel devait lui paraître comme le mont de Jade insurmontable. Mais cette échelle ne l’a jamais arrêtée dans ses tentatives de conquête. On la voyait notamment dormir à côté de la bassine, mettre une patte ou la tête dans la bassine, tomber de la bassine…bref, cette bassine a bien occupé une bonne partie des activités de ce petit panda. Sa persévérance a porté ses fruits au courant du mois dernier, Lire la suite

Mais que fait la petite boule, Yuan-tsai, de ses journées ?

Depuis sa naissance le 6 juillet dernier, le bébé panda Yuan-tsai figure déjà comme l’animal le plus suivi du zoo de Taipei qui a un siècle d’histoire. Elle est tellement adorable qu’elle a déjà passé d’ailleurs sur la chaîne de télévision américaine, CNN. Pour satisfaire la curiosité des fans de panda, le zoo propose chaque jour une courte vidéo pour permettre aux Taiwanais de suivre l’évolution de ce bébé, de mieux connaître cet animal et également ses colocataires du zoo.

Photo de CNA
Photo de CNA

Lire la suite

Le panda qui n’avait (encore) pas de nom …

Plus d’un mois et demie après sa naissance, le panda femelle, issue de l’union de Tuantuan et Yuanyuan, n’a toujours pas de nom officiel. Pour le moment, la boule de poils de 4,5 kilos répond au sobriquet de « Yuanzai », un surnom qui signifie en gros « Enfant de Yuan » en français.

J'ai enfin ouvert les yeux, mais je n'ai toujours pas de nom...
J’ai enfin ouvert les yeux, mais je n’ai toujours pas de nom…

Lire la suite