Le marché du Nouvel An chinois

Le marché de la rue de Dihua jie a ouvert ses portes le 15 janvier, et les retardataires ont pu se procurer toutes les denrées nécessaires à la préparation du festin du réveillon du nouvel an chinois jusqu’au 1er février, la veille de la nouvelle année lunaire. Ce marché qui n’est ouvert que deux semaines par an devient vite la destination favorite des habitants de la capitale à cette époque dans l’île. Les citadins y font leurs vituailles à l’approche des festivités car on y trouve tous les ingrédients savoureux à la composition de mets traditionnels élaborés, mais aussi parfois surprenants aux yeux des étrangers : soupe aux ailerons de requins, karasumi : ces poches d’oeufs de mulet reconstitués sous forme de poumons aplatis, poissons séchés, ormeaux, jarrets de porc (os et peau compris)…. entre autres spécialités culinaires traditionnelles au menu.

Affluence matinale au marché

Lire la suite