On n’arrête pas le proverbe – 05/09/2017

Chengyu
Calligraphie du mot « Chengyu »

Les proverbes chinois sont en grande partie reliés à des histoires. L’émission « On n’arrête pas le proverbe » est l’occasion de les découvrir afin de mieux en comprendre le sens et l’origine.

Dans le volet de cette semaine, deux histoires sont au programme, que vous pouvez [ré]écouter en accédant au lien suivant :

Émission du 05/09/2017

  • Les magistrats sont libres de brûler les maisons, mais le commun des mortels n’est même pas autorisé à allumer une lampe : zhǐxǔzhōuguānfànghuǒ, bùxǔbǎixìngdiǎndēng [只許州官放火, 不許百姓點燈] — Quod Licet lovi, Non licet bovi : Ce qui est permis à Jupiter ne l’est pas aux vaches.
  • Le gendre du lit de l’est : tǎnfùdōngchuáng [袒腹東床] — Employé pour désigner son gendre.

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos idées si vous connaissez des dictons en français qui pourraient « coller » à ces histoires !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s