La drogue, bête noire de la société taiwanaise

Dans le Marque-page de lundi, zoom sur un sujet sensible dans la société taiwanaise : les drogues.

Saisie de drogue par la police taiwanaise (archives cna)
Saisie de drogue par la police taiwanaise (archives cna)

Pour bien se mettre dans l’ambiance, un petit tour d’horizon des statistiques récentes sur la consommation de drogues à Taiwan :

  • En 2009, l’enquête nationale « Santé et Abus de drogues » (國民健康訪問暨藥物濫用調查結果報告) estimait qu’entre 220 et 228 000 Taiwanais âgés de 12 à 64 ans avaient déjà goûté à des substances illicites, soit 1,43% de la population. Depuis, il y aurait chaque année 20 000 nouveaux usagers.
  • En 2014, le Ministère de l’Education a rapporté que 1700 étudiants consommaient régulièrement des stupéfiants : 1/6 étaient des lycéens. Cela représente une légère chute par rapport aux années précédentes (on en dénombrait 2432 en 2012).
  • Toujours en 2014, la Police nationale comptait dans la population carcérale 46,3% de détenus emprisonnés pour des affaires liées à la drogue (détention, trafic). Zhang Caijun (長蔡俊), représentant de la Police nationale, a signalé que la police avait arrêté environ 40 000 usagers et trafiquants, et saisi 4439 kilogrammes de substances illicites, toutes catégories confondues. A titre de comparaison, 9383 usagers de drogues de troisième catégorie avait été arrêtés en 2010, et pas moins de 20 915 en 2012. La tendance est donc en nette augmentation.
  • Les drogues les plus consommées sont l’héroïne, la méthamphétamine, et chez les jeunes surtout, la kétamine, très prisée pour son potentiel addictif bas et son prix abordable.

Ces dernières années, différents représentants du gouvernement, de la presse et des organismes de recherche ont pris la parole pour insister sur l’importance de lutter contre la « contamination » des drogues dans la société. En 2015, un blogueur sur Yahoo actualités fustigeait la législation, trop clémente avec les jeunes selon lui, et affirmait que les usagers de drogues constituaient une « bombe à retardement » dans la société (« 吸毒者已成為社會不定時炸彈 »)  !

Comme dans beaucoup de pays d’Asie, la législation est dure, et l’image des usagers est généralement sinistre. Et pour en comprendre la raison, il est nécessaire d’opérer un retour en arrière, à l’époque de la guerre de l’Opium…

Lien vers l’émission : http://french.rti.org.tw/schedule/ (Marque-page Lundi)

Publicités

2 réflexions sur “La drogue, bête noire de la société taiwanaise

  1. Pascal Geille

    Bonjour,
    des chiffres intéressants ! Peux-t-on classer les noix de bétel dans la catégorie des « drogues » légales ?
    Bien cordialement

    1. Fix

      La noix de bétel n’est pas à proprement parler une drogue. Par contre, c’est une denrée peu recommandée pour la santé et on y devient facilement addictif.
      Côté légal: sa plantation est réglementée, son exploitation et sa vente aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s