Le Bouddha de Ba Gua Shan (comté de Changhua)

Aujourd’hui dans le blog du service français, je vous emmène à Changhua (centre-ouest de Taiwan) à la rencontre du Bouddha Shakyamuni (ou Siddharta Gautama si vous préférez), LE Bouddha du présent. Un Bouddha assez particulier qui, assis depuis plus de 40 ans sur le sommet de la colline de Ba Gua Shan, observe paisiblement la ville de Changhua et ses habitants.

"La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter." - Siddharta Gautama
« La vie n’est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. » – Siddharta Gautama

Taiwan est une terre de religion fertile. On a coutume de dire que toutes les religions peuvent y trouver une place et grandir ensemble, les unes à côté des autres. Néanmoins, il est clair que 3 grands courants prédominent, à savoir les croyances populaires, le taoïsme et le bouddhisme. Pour beaucoup de Taiwanais, la vie religieuse consiste en un mélange assez particulier des 3, une impression renforcée par les interactions entre les divinités des différentes croyances citées, puisqu’il n’est pas rare de retrouver un « personnage » bouddhiste dans les croyances populaires ou encore des « divinités » taoïstes ou de croyances populaires qui partagent des convictions communes avec le bouddhisme. Pas évident d’y voir clair n’est-ce-pas ?

Depuis l'esplanade qui se trouve à l'entrée
Depuis l’esplanade qui se trouve à l’entrée

Quoi qu’il en soit, le bouddhisme tient une place importante à Taiwan. Il existe ainsi bon nombre de monastères et autres lieux de culte relatifs. Dans une version plus « populaire », le Bouddha de Ba Gua Shan fait partie de ces lieux. Plus « populaire » dans le sens où le temple auquel il est lié garde une place pour des divinités davantage proches du taoïsme et des croyances populaires. Sa présence vieille de près de 40 ans dépasse cependant les limites du cadre religieux puisque sa taille imposante – 23 mètres de haut – fait de lui un des sites touristiques les plus connus de ce comté du centre-ouest de Taiwan.

La colline de Ba Gua Shan qui domine la ville de Changhua est depuis longtemps un site important. Durant la dynastie des Qing, un bastion militaire pour « protéger » la région y aurait été construit à la suite d’un mouvement de rebellion local. Puis, durant la période japonaise, une stèle à la mémoire du prince Kitashirakawa Yoshihisa y a été érigée. Ce membre de la famille impériale aurait péri lors de la campagne militaire qui a permis d’asseoir le gouvernement colonial japonais en 1895. Certains racontent qu’il serait mort du choléra, d’autres expliquent qu’il aurait péri au combat à la suite d’une explosion. Peu importe la réalité au final, Ba Gua Shan est resté un lieu à sa mémoire jusqu’à l’arrivée du KMT après 1945. Le gouvernement nationaliste chinois s’est empressé d’enlever cette trace nipponne. A partir des années 1950, l’idée d’y placer une imposante statue de Bouddha a commencé à germer. Et après la création d’un comité voué à diriger les opérations et une récolte de fonds auprès du secteur privé, les travaux ont débuté à l’endroit même où se trouvait la stèle de Kitashirakawa Yoshihisa en 1956.

C'est tout de même un édifice haut de 23m
C’est tout de même un édifice haut de 23m

Les travaux ont pris beaucoup de temps. Principalement en raison d’événements qui ont stoppé la construction, notamment les graves inondations du mois d’août 1959. Ils ne reprirent qu’en mai 1960 pour se poursuivre jusqu’en 1966. Entre temps, plusieurs ajouts ont été effectués, notamment le couple de lions en pierre qui accueillent les visiteurs qui pénètrent dans les lieux via l’accès principal.

La statue de Bouddha est creuse. Il est possible de rentrer gratuitement à l’intérieur pour y gravir ensuite les 3 étages ouverts au public. On notera que la petite fenêtre du dernier étage est bloquée par une grille. Beaucoup d’histoires de suicides ou morts tragiques circulent encore aujourd’hui. Alors les autorités en charge de la gestion des lieux ont préféré prendre leurs précautions.

Sur les côtés du Bouddha se trouvent des bâtiments qui font apparement office de dortoirs et de lieux de restauration pour les pélerins. C’est à l’arrière du Bouddha que se trouve le monastère principal. Lequel accueille ainsi tout un panel de personnages et divinités liés au bouddhisme ou aux croyances populaires. C’est selon les étages… le dernier étant réservé à l’autel du Bouddha Shakyamuni – Siddharta Gautama.

Au-delà de l’enceinte même du monastère, c’est tout un espace lié au tourisme, aux foires, aux marchés qui a progressivement vu le jour depuis la construction du grand Bouddha. Ce qui renforce un peu le côté « populaire » des lieux.

Publicités

4 réflexions sur “Le Bouddha de Ba Gua Shan (comté de Changhua)

  1. Ping : Le temple Confucius de Changhua | Blog français de Radio Taiwan International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s