Mosaïque taiwanaise en suspend

Pour agrémenter le paysage de ses pistes cyclables en bordure de rivière, la mairie de Taipei a pensé à décorer ses gros murs en béton qui sépare la rivière des habitations, comme dernier rempart anti-inondation, notamment en cas de typhon. Par endroit, des carreaux de faïence ont ainsi été agencés pour représenter des symboles de la capitale, des bâtiments ou des événements.

Mosaïque murale de l'ancienne porte nord de la cité de Taipei
Mosaïque murale de l’ancienne porte nord de la cité de Taipei

Oui mais voilà. Depuis le passage du typhon Fung Wong, certaines de ces mosaïques ont littéralement volé en éclat… Après avoir dépêché une équipe sur place pour enquêter sur la question, le service français de RTI a pu innocenter les vents et bourrasques du typhon et découvrir que les coupables ne sont autres que les services municipaux.

Coupables? Le terme est certainement trop fort, à bon escient ^_^ , juste le temps de saisir ce qui se passe réellement. Une entreprise de nettoyage de ces gros blocs de béton passe actuellement l’ensemble de la « grande muraille » au karcher, les mosaïques y compris. Cela dit, elles en ressortent plus propres et moins polluées, sans être abîmées pour autant. Ce n’est qu’après qu’elles volent en éclat, marteau-burin à l’appui. C’est donc un choix délibéré de la municipalité qui a certainement d’autres idées en tête.

Karcher et démolition
Karcher et démolition

Malheureusement, à ce stade notre enquête piétine encore… Et comme le maire de Taipei, Hau Lung-bin, est actuellement à New York et que le budget de la radio est très limité, notre équipe s’est vu refusé l’autorisation de poursuivre son enquête… pour le moment.

Nos conclusions, tout comme ces mosaïques, restent donc en suspend pour l’heure. Espérons que notre curiosité sera bientôt satisfaite de voir l’avenir embelli de notre chère grande muraille de Taipei!

Publicités

2 réflexions sur “Mosaïque taiwanaise en suspend

  1. monplot

    très original, en France à Chartes , il y a aussi une maison faites en faiences mais avec des morceaux de plats et assiettes cassés, c’est la maison « picassiette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s