Au paradis des fleurs et du jade à Taipei

Article rédigé et illustré par Chloé Duval

Il est temps de vous emmener aux marchés des fleurs et du jade de Taipei qui ont lieu chaque weekend depuis plus de vingt ans sur des parkings situés sous une voie express entre deux avenues ! Un endroit insolite qui se révèle un bonheur pour les intéressés…

Sur le marché de fleurs, constitué de près de 200 stands, on découvre des plantes tropicales, aquatiques, grasses, des bonsaïs, des cactus, des bambous, des roses, mais également de très nombreuses orchidées. Car vous le savez déjà peut-être, mais les orchidées sont très réputées à Taiwan depuis une vingtaine d’années et l’île est devenue l’un des plus gros producteurs-exportateurs du monde, notamment de phalaenopsis.

Confections de bambous au marché aux fleurs
Confections de bambous au marché aux fleurs

Parmi les autres objets que l’on peut trouver sur le marché, il y a par exemple les calebasses, le fruit de la plante du même nom issue de la famille des Cucurbitacées. Les calebasses, qui durcissent comme du bois une fois sèches, sont de forme sphérique avec deux parties renflées et un col allongé. Dans les contes et légendes chinoises, les « immortels » ainsi que d’autres divinités utilisent les calebasses pour emprisonner l’âme des méchants afin de les empêcher de faire du mal aux autres.

Ce n’est pas tout : le plus surprenant est que vous pouvez aussi bien acheter des cactus de la taille d’un pouce… que des arbres fruitiers mesurant jusqu’à six mètres et des bonsaïs de plusieurs dizaines d’années d’âge. A ce titre, vous connaissez d’ailleurs peut-être le genévrier de Formose, qui supporte des conditions dites « extrêmes ».

On y trouve aussi tout le matériel pour jardiner, à commencer par des outils, des sacs de terreau, des engrais, et des éléments de décoration tels que des fontaines de toutes tailles, des lampes d’extérieur, des nains de jardin, du gravier, des animaux (décoratifs bien sûr, mais on y vend aussi des oiseaux !)… Et pour les gens qui n’auraient pas encore la main verte, tout a été pensé puisqu’on trouve des livres sur le jardinage, l’entretien des orchidées et des bonsaïs…

Calebasses au marché aux fleurs
Calebasses au marché aux fleurs

Une fois que l’on traverse le passage piéton, on entre dans un nouveau décor : le marché de jade.

Depuis 20 ans, le marché de jade est également devenu un lieu incontournable à Taipei, puisque nul autre endroit ne concentre autant de pierres de jade différentes. Il est dit que si le marché connait toujours autant de succès au fil des années, c’est justement parce que les vendeurs sont sensibles à la demande et qu’ils s’adaptent pour satisfaire les goûts de tout le monde : les visiteurs étrangers curieux de rapporter un morceau d’Orient dans leurs bagages, les femmes qui cherchent à orner leurs doigts et leurs poignets, ou les fervents Bouddhistes soucieux afficher leur foi à l’aide d’artéfacts.

Puisque choisir une pierre ne se fait pas dans l’ombre, un système d’éclairage à l’aide de spots a été mis en place pour ces deux jours de weekend. Et même s’il ne s’agit que de stands, les vendeurs ont cherché à mettre en valeur leurs pierres comme dans une vraie boutique : en effet, des nappes en velours sont déployées sur toutes les tables montées et les jades y sont presque religieusement disposées. Fantaisie suprême : former des damiers à l’aide de petits coussins noirs et blancs.

Au marché de jade
La vendeuse mesure le tour de poignet de la cliente pour lui proposer un bracelet de jade sur mesure

Bien que la ville de Taipei se soit très « internationalisée », et que les magazines et les designers locaux se soient tournés vers les bijoux occidentaux, la fascination pour le jade n’a jamais cessé car peu de pierres précieuses sont aussi riches de légendes et de vertus, et ce marché nous le prouve…

Choisir « son » jade, que ce soit pour une simple pierre ronde, un bijou, une reproduction du chou de jade du Musée National du Palais de Taiwan, ou un Bouddha, encore faut-il décider de la teinte que l’on préfère, de s’assurer qu’elle soit de la qualité que l’on vise (puisqu’il existe des fausses pierres)… et d’entamer les négociations. Car la règle sur ce marché plus qu’ailleurs est bien au marchandage, à tel point qu’aucun prix n’est affiché sur les tables.

Le jade est la célébrité de ce marché mais on y trouve des turquoises, des améthystes, des cristaux et d’autres pierres d’Asie ou d’ailleurs, ou encore toutes sortes de théières, de sculptures religieuses en bois, de peignes, et autres babioles. On peut également venir faire réparer ses bijoux ou encore se laisser aller à écouter les conversations entre spécialistes acheteur et vendeur…

DSC_0083

Publicités

4 réflexions sur “Au paradis des fleurs et du jade à Taipei

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s