Il manque 59 jours dans l’année !

Rassurons-nous mes amis, rassurons-nous ! La situation n’est pas si grave car il paraît que chez nos voisins japonais, c’est pire… Et que dire des Américains ? Ah … Il est beau le pays de la Liberté ! Mais qu’on se le dise, il leur en manque beaucoup des jours dans la calendrier !
Pour une fois, nous sommes en avance sur d’autres, aussi, on a de bonnes raisons de se mettre à rêver d’une époque où une année ne comptera que 365 jours (+1) …
Enfin, pour les femmes, car pour moi, elle fait déjà 365 jours !
Si nous n’avez pas compris grand chose, ne vous inquiétez pas, je vais de ce pas éclairer votre lanterne !

20140301-235732.jpg

Par où commencer… Voyons, voyons. Le sujet est un peu délicat. Ah oui !
Vendredi, c’était le 28 février. A Taïwan, c’est une journée lourde d’histoire avec la commémoration des événements de 1947.
Mais en cette année 2104, cette date a pris une autre saveur car elle marquait la « journée nationale de l’équité salariale ». Une date qui n’est choisie au hasard, puisque c’est le 59eme jour de l’année. Et si on réfère aux chiffres du ministère du travail (qui en fait sont fournis par Business and Professionnal Women), c’est le nombre de jours supplémentaires nécessaires à une femme taïwanaise pour toucher le même salaire qu’un homme à poste égal. En d’autres termes, pour avoir le même revenu qu’un homme en 2013, une femme a du en théorie travailler jusqu’à ce 28 février 2014… D’où l’idée des 59 jours manquants dans une année. On peut prendre les choses dans l’autre sens et dire que les Taïwanaises ont bossé gratuitement les deux premiers mois de l’année 2014. C’est l’écart de salaire estimé, soit un peu près 16%.

Ces chiffres, il faut les lire avec le sourire. Si ! Parce qu’ils sont signe de progrès ! En effet l’an dernier, l’écart se comptait sur 61 jours. Voilà. Heureusement que l’année n’est pas bissextile…

Alors, ça peut paraître beaucoup, mais dites vous que les Taïwanaises ne sont pas si mal loties que ça si on compare avec d’autres pays développés. En reprenant le même principe, cette journée tombe le 7 mars en Suisse, le 18 mars au Canada et… le 7 avril en France.

D’après les dires de la fondation Business and Professionnal Women qui compile les rapports de ses antennes postées dans le monde entier, la situation a tendance à s’améliorer (doucement). Certains pays où l’écart est conséquent (comme la Corée du Sud qui a besoin de plus de 90 jours) ont décidé de faire l’effort pour apporter un peu plus d’équité. En plus, il paraît que ça serait bon pour la croissance économique. Et rien qu’avec cet argument, on peut se mettre à rêver qu’un jour, la question d’évoquer l’équité n’aura plus lieu d’être.

Pour infos mesdames, si vous souhaitez être solidaires de ce concept, vous pouvez toujours sortir avec un sac à main rouge lors de votre journée nationale de l’équité salariale, le rouge symbolisant l’argent manquant dans votre porte-monnaie.

P.S : je n’ai pas de sac rouge et pour autant que je sache, il n’y a pas de souci d’équité dans le service français.

Publicités

3 réflexions sur “Il manque 59 jours dans l’année !

  1. d...illon

    J’ai bien une solution à proposer mais je vais me mettre à dos le personnel masculin du service français (et des autres services !!!) : du 1er janvier au 28 février, les hommes assurent les émissions et les femmes en sont dispensées… (ok, je sors)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s