10ème rencontre interdétroit, RTI aux premières loges !

Depuis la reprise du dialogue interdétroit en 2008, Taiwan et la Chine ont pris pour habitude de se retrouver régulièrement sur une rive ou l’autre pour signer des accords et coopérations de façon à faciliter les relations et interactions de tout genre entre les deux pays. Menées par des organismes semi-officiels, la Strait Exchange Foundation (SEF) pour Taiwan et l‘Association for Relations Across Taiwan Strait (ARATS) en l’absence d’une reconnaissance mutuelle des gouvernements, ces négociations ont notamment permis la mise en place des vols directs interdétroit, d’ouvrir les frontières taiwanaises aux touristes chinois, de coopérer sur le plan judiciaire et bien d’autres choses encore.

Ce mercredi et ce jeudi, les présidents de la SEF et de l’ARATS se retrouvent ainsi pour la 10ème fois depuis 2008. Il ne s’agit cependant plus de Chen Yunlin (Chine) et de Chiang Ping-kun (Taiwan) mais désormais de Chen Deming (Chine) et de Lin Joine-sane (Taiwan). Et comme un hommage à la toute première rencontre interdétroit de 2008, les deux partis ont choisi de se retrouver pour une troisième fois au Grand Hotel Yuanshan de Taipei, juste à côté de nos locaux.

Il faut que c'est convenu ... Les rencontres interdétroit ont TOUJOURS lieu un jeudi ...
Il faut croire que c’est convenu … Les rencontres interdétroit ont TOUJOURS lieu un jeudi …

Depuis 2008, les choses ont cependant bien changé et il paraît loin ce temps où les alentours de RTI avaient été bouclés par les forces de police, lesquelles avaient notamment établi leur QG dans nos locaux… Six années plus tard, les forces de police sont de nouveau présentes à RTI mais en nombre bien moins important qu’en 2008. Lors de la toute première rencontre, la venue de Chen Yunlin avait suscité quelques mouvements plus ou moins violents aux abords du pont de l’avenue Zhongshan, manifestants et policiers se bousculant tout en s’échangeant des formules de politesse très locales. Alors que la signature des dernières négociations devrait intervenir ce jeudi, rien ne laisse présager la reproduction d’un tel mouvement. D’ailleurs, la seconde venue au Grand Hotel Yuanshan n’avait rien suscité de particulier.

Pour informations, les deux organismes doivent cette fois entériner deux projets de coopérations, l’une sur le plan météorologique et l’autre sur l’observation des tremblements de terre.
Enfin, c’est aussi une occasion pour la SEF et l’ARATS de démontrer l’importance de leur existence même. Lors de son récent déplacement en Chine continentale, le ministre taiwanais des affaires continentales (Wang Yu-chi) avait proposé à son homologue Zhang Zhijun la mise en place d’un dialogue direct entre les gouvernements des deux rives. Une méthode qui apporterait certainement plus d’efficacité dans les échanges interdétroit, mais qui pousserait doucement vers la sortie la SEF et l’ARATS, les deux organismes étant souvent considérés comme des « Gants Blancs » dans les relations interdétroit.

Je vous invite évidemment à suivre nos journaux d’actualité pour connaitre les derniers développements autour de cette 10ème rencontre interdétroit !

Publicités

2 réflexions sur “10ème rencontre interdétroit, RTI aux premières loges !

    1. Géographiquement parlant, nous sommes l’organisme public le plus proche de l’Hotel Yuanshan de Taipei. Il suffit de regarder par la fenêtre, c’est juste à côté. Pour les forces de l’ordre, RTI constitue un point stratégique. Cela dit, c’est loin d’être aussi tendu qu’en 2008 où là, c’est tout le secteur qui avait été bouclé sur 1 à 2 kilomètres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s