Un canard qui ne sait plus où donner de la queue et de la tête

Le canard jaune ‘Rubber Duck’, cette fameuse oeuvre d’art du Néerlandais Florentijn Hofman dont vous avez déjà entendu tellement parlé ici et là, fait polémique. Et pourtant vous continuez de nous demander régulièrement de ces nouvelles, alors voici la dernière en date.

Parti baigner dans les eaux plus au Nord de l’île, au port de Keelung, après un bain sur la rivière de l’amour à Kaoshiung puis dans le comté de Taoyuan, son mouillage à Keelung exaspère l’artiste qui a boycotté sa mise à l’eau hier. Motif: « On a fait de mon canard gonflable un objet de cirque! »

Le Rubber Duck a amarré dans la brume au port de Keelung hier
Le Rubber Duck a amarré dans la brume au port de Keelung hier. (Aimable crédit de CNA)

Pour se démarquer des autres comtés qui ont accueilli la mascotte jaune, les autorités de Keelung ont en effet imaginé un canard rotatif, qui montrerait tous ses profils à la foule, ce qui, manque de bol, a déplu fortement à l’artiste qui insiste sur la simplicité de son oeuvre et le fait que c’est son bec qui ravit le public, pas sa queue… Petite remarque mise à part, il est vrai que si vous demandez ce qui extasie Typhaine chez ce canard dont une miniature trône sur son bureau, elle vous dira sans hésiter: ‘La forme parfaite de son bec’. Et si notre chef de service abonde dans le sens de l’artiste, et bien je n’ai plus mot à ajouter.

Et d’ailleurs, la polémique sévit autour de ces canards versions miniatures (Et oui, l’oeuvre, la vraie à Keekung fait 18 mètres de haut et pèse 1300 kg) vendues par les marchands ambulants sur le port de Keelung. Après une première enquête des autorités sur certaines répliques plastiques contenant un trop fort taux de toxines pour être remises entre les mains des enfants, l’artiste néerlandais considère désormais que ces jouets ont désacralisé son canard oeuvre d’art. Il est vrai qu’on le retrouve cuisiné à toutes les sauces, sur les cartes de transport public, sur les briquets vendus sur les comptoir bien évidence des supérettes ouvertes jour et nuit et est devenue L’effigie en lettres capitales des fournitures scolaires pour pouvoir crâner à l’école. Meg vous en avait donné quelques exemples ici.

L’artiste s’est donc plaint de ces duplications à outrance pour lesquelles bien souvent les Taiwanais ont ‘oublié’ de lui demander son autorisation. Et oui, cher Florentijn, vous êtes à Taiwan, pays où règne une effervescence sans pareille pour les gadgets en plastiques et leurs copies, mais ne vous inquiétez pas trop, les modes passent rapidement ici. Et puis, tout ceci témoigne d’une manière bien typiquement taiwanaise de l’appréciation de la population pour votre oeuvre, de quoi vous réjouir, vous qui souhaitiez donner naissance à une oeuvre universelle qui puisse évoquer quelque chose chez tous les peuples. C’est donc un pari réussi!

En tous cas, l’artiste qui à priori a l’esprit un peu moins paisible que celui de son oeuvre, a mis son équipe sur le coup pour évaluer si oui ou non les autorités de Keelung ont fait tourné la tête à son canard, lui dérobant son apparente tranquillité et… celle de son contrat. En attendant, ces dernières se sont dites confuses mais se frottent déjà les mains en espérant que tout ira bien au vu des 6 millions de personnes attendues pour faire une visite au canard durant les 50 jours de son mouillage au port. Hier, ils étaient déjà pas moins de 8000 le jour de son arrivée, samedi 21 décembre. La vente des petits canards de bain ne fait donc que débuter au Port de Keelung…

Et quant à moi, j’essaie de me rappeler du temps bien doux où l’on parlait d’autres choses que de canards et de pandas… mais ça semble déjà si loin…

Les premières photos souvenirs du passage du canard de bain à Keelung
Les premières photos souvenirs du passage du canard de bain à Keelung (Aimable crédit de CNA)

Publicités

7 réflexions sur “Un canard qui ne sait plus où donner de la queue et de la tête

  1. d...illon

    Il ne reste plus qu’à inviter ce cher Florentijn dans une émission « L’art du temps » ou, à défaut, lui envoyer cet article ; peut-être, ne connait-il pas la culture Taïwanaise ?

    1. aurelie

      Furieux, a annulé son vol à la dernière minute pour assister à l’arrivée de son canard à Keelung. Mais s’il change d’avis… je ne manquerai pas le coche, pour vous parler, une fois de plus… de nos souvenirs de bain 😉

    1. aurelie

      Cher Naghmouchi, ce sont des cocos d’un autre genre qui sont sur les pages du calendrier, mais vous verrez, vous ne serez pas déçu 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s