La lutte de Liao Shiou Ping pour sauver son art

Liao Shiou-ping est un artiste taiwanais de renom. Artiste au service de son art, il connaît une enfance équilibrée et montre sa passion pour les dessins d’architectes de son père. Son enfance est également marquée par la maladie de sa mère qui conduit la famille régulièrement au temple.

photo Liao affiche

Dans le cadre de notre émission « Ils ont rêvé pour Taiwan », Meg Wang et Fix Boulay ont été reçu par Liao Shiou-ping qui est revenu en détails sur ses réalisations artistiques mais aussi et surtout sur les moyens qu’il a cherché à mettre en place pour promouvoir l’art de la gravure à Taiwan, soutenir les jeunes artistes taiwanais et sauvegarder l’art du monde actuel dicté par le commerce et le marché de l’art.

photo Liao

Avant de vous offrir un petit diaporama de ses oeuvres, voici un petit retour sur la vie de Liao Shiou Ping et les racines de son engagement:
Les premières gravures de Liao Shiou Ping sont très marquées de son enfance devant le temple Longshan de Taipei. Il a alors cherché à traduire et immortaliser la piété quotidienne des Taiwanais, les bâtonnets d’encens et les monnaies votives. Dès le collège et le lycée, plusieurs de ses réalisations sont sélectionnées pour des expositions à travers Taiwan. En 1954, il intègre la faculté des beaux-arts de l’Université normale de Taiwan où il côtoie les grands maîtres de la peinture classique chinoise. En 1962, il s’inscrit à l’Université de l’éducation de Tokyo où il apprend le graphisme auprès du maître japonais Masato Takahashi. Il découvre alors l’art de la gravure. Impressionné par la créativité artistique ambiante au Japon, Liao Shiou Ping se lance dans l’aventure et décroche rapidement de nombreuses distinctions. Sa « série des Dieux de la porte » remporte même le premier prix dans un concours, le tout premier honneur partagé à un étranger par les Japonais. Après le Japon, il étudie les Beaux-Arts à Paris en 1965, et voit un de ses tableaux dépeignant les rues parisiennes remporter le deuxième prix du Salon de printemps. Liao Shiou Ping se tourne ensuite vers un nouveau style, désireux de transmettre la richesse de sa culture asiatique. Il se replonge alors dans ses souvenirs d’enfance à Taiwan et puise une nouvelle source d’inspiration qui ne le quittera plus. En 1974, il est nommé parmi les 10 personnalités influentes de l’année à Taiwan. Il poursuit alors l’enseignement et le travail en atelier, âme de son inspiration et de son engagement pour l’art. En 1983, il organise une exposition autour de l’art de la gravure qui attire des centaines d’artistes de 70 pays. Il est aussi l’instigateur de la fondation culturelle de Paris, qui permet à des jeunes Taiwanais de se rendre en France un an pour découvrir et approfondir leurs connaissances et savoir-faire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Liao Shiou Ping a engrangé les prix et distinctions, à Taiwan comme à l’étranger, mais son leitmotiv est ailleurs : il répète en effet à qui veut l’entendre qu’un artiste doit s’adonner à son art, s’inspirer de son idéal et ne pas suivre les critères du marché de l’art qui tue l’inspiration et propose un art contemporain au rabais. En 40 ans de carrière, c’est là que réside son combat, celui qui fait de lui le « Père de l’art de la gravure moderne ».
Nous vous invitons à suivre l’émission « Ils ont rêvé pour Taiwan » de cette semaine (vendredi 29 novembre) qui lui est consacrée.

Publicités
Catégories : Emissions, Le service français, Radio Taiwan International, Taïwan | Étiquettes : , , , , , , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “La lutte de Liao Shiou Ping pour sauver son art

  1. Côme

    super joli !!

  2. Nathanael

    magnifique ces œuvres

  3. hélène

    sympa l’aricle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.