S’inspirer de l’inspiration de jadis

Chou en jadéite, Musée National du Palais de Taipei
Chou en jadéite, Musée National du Palais de Taipei

La boutique-souvenir constitue souvent une étape obligatoire, voire très attendue, sur le parcours des visiteurs dans un musée. Les musées qui génèrent une partie intéressante de leurs chiffres grâce à leurs boutiques puisent ainsi toutes les ressources de créativité pour proposer des souvenirs hors paire. Le Musée National du Palais de Taipei, qui est classé au 7ème rang du  monde en terme de nombre de visiteurs, sollicite même la créativité du grand public.

photo 2 CNA

Parmi les produits issus du génie du grand public, le parapluie inspiré de la très célèbre oeuvre, le chou chinois en jadéite aux insectes, se vend depuis quelques temps comme des petits pains. Ce chou (18,7cm*9,1cm*5,07cm) qui est sculpté directement dans un seul morceau de pierre profite pleinement des couleurs naturelles de la pierre pour représenter à merveille ce légume se dotant même de deux insectes sur ses feuilles. La jeune lycéenne de 16 ans, Chang Wen-yun a transformé les feuilles du choux en tissu de parapluie en jouant sur les caractéristiques artistiques de cette pièce unique. Aujourd’hui, ce parapluie se vend à plus de 10 000 unités par an.
photo 3 CNA

A côté de ce parapluie, tout récemment, un autre produit est tellement populaire qu’il est toujours en rupture de stock malgré ses arrivées régulières sur les rayons. Il s’agit également d’un objet utilitaire dont se servent les personnes de tout âge : le scotch. Ces rouleaux de scotch ne sont pas inspirés d’une pièce d’art à proprement parler, mais plutôt de l’écriture de l’Empereur Kangxi de la dynastie des Qing. Cet empereur avait pour habitude d’inscrire « Je suis informé » sur les documents officiels soumis par les ministres. Ceci, en sachant qu’en chinois l’empereur utilisait le terme « Zhen » lorsqu’il parlait de lui-même, un terme que nul autre ne pouvait utiliser. Ainsi la simple phrase « Je suis informé » donne toujours un sentiment de supériorité et d’impérialisme. Du coup, ces rouleaux de scotch ont gagné le cœur des « cadres » ou des faux « cadres » d’entreprises qui se ruent vers ce petit produit:

Photo 4 CNA
Tout récemment, le Musée national du Palais a organisé la 4ème édition du Concours du design des produits inspirés des trésors nationaux. Quinze conceptions sur les quelque trois cents participations ont été récompensées. Ces idées qui marient le pragmatisme et l’esthétisme seront probablement les futurs souvenirs phare du musée. On peut notamment citer les casques audio inspirés des objets en jade de la culture de Hongshan, une culture néolithique du nord de la Chine (4700 – 2900 av. J.-C.). Ces objets qui font penser à des nuages dansants ont donné naissance à des casques qui ne passeront pas inaperçu.

photo 4-2 CNA

Quant à la médaille d’or, elle est revenue aux amplificateurs-pose téléphone portable. Cet appareil est inspiré d’une cloche en bronze fabriquée par le roi Li, le dixième roi de la dynastie des Zhou. Il aurait été intronisé vers 878 av. J.-C.

Cloche en bronze, Musée National du Palais de Taipei
Cloche en bronze, Musée National du Palais de Taipei

Cette cloche de part sa forme rigoureuse et sa langue élégante est considérée comme l’une des plus belles pièces au monde qui soit conçue par un empereur en personne. Cette pièce de 65,6 cm de haut et de 35,2 cm de large est un instrument rituel doté de 123 caractères louant la force de la nation tout en demandant aux rois précédents de protéger le peuple et d’assurer la paix.

Inscription impériale sur la cloche, Musée National du Palais de Taipei
Inscription impériale sur la cloche, Musée National du Palais de Taipei

Cette pièce est devenue un amplificateur prévu pour les smartphones qui permettent en même temps d’y poser le téléphone:

photo 7 CNA

Publicités

7 réflexions sur “S’inspirer de l’inspiration de jadis

  1. d...illon

    C’est une excellente idée de s’inspirer de ces pièces de musée célèbres pour créer des objets utilisables au quotidien. Et bravo aux créateurs ! Je n’aurais jamais eu l’idée de créer un parapluie en m’inspirant d’un vase célèbre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s