L’entre-deux de Chen I-hsuen

Beaucoup de jeunes taiwanais qui veulent faire des études en art décident de partir à l étranger s’ils en ont les moyens. La France, les Etats-unis, l’Angleterre ou le Japon pour les arts modernes, la peinture, le cinéma, l’architecture ou encore la photographie. Chen I-hsuen a quant à lui opté pour New York, la ville où l’art ne dort jamais, promesse de renouvellement sans fin et où il expose en ce moment ‘I’m leaving this city’. Son périple artistique et photographique est imprégné d’une profonde réflexion introspective qui, à la manière de Jack Kerouac dans ‘On the road’, l’a amené sur les routes de son île natale pour retrouver son identité taiwanaise.

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l'ouvrage 'Nowhere in Taiwan'

Eté 2011. « Nowhere in taiwan ». Voici tout particulièrement la série photographique dont j’aimerais vous parler.

Chen I hsuan, ancien choriste a laissé tomber sa carrière de chanteur d’opéra. Il décide de changer du tout au tout et postule dans des écoles d’art aux Etats-unis. Son inscription est acceptée par l’Institut Pratt et il se lance dans la photographie, avec une quête : capturer le moment et le souvenir. Un tour de passe-passe rendu possible par le biais de la photographie qui le fascine.

Dès lors il photographie ce qu’il trouve aux détours des rues de la mégapole de New-York. Mais ce n’est réellement qu’à son premier retour à Taiwan au bout d un an qu il est confronté à lui même et sera une expérience qui le lancera réellement dans la photographie. Il ne se sent plus à son aise dans la société où il a grandit et tourne la situation à son avantage. il n’ira pas photographier les motards de taiwan, il ira au contraire à la recherche de ces lieux perdus dans le temps et l espace, ces lieux mi-habitués, encore, plus ? Là où la trace de vie humaine est présente ou l’était en tous cas. Toute une atmosphère qui est une facette insulaire qu’il décrit comme étant ‘l’Humanité’ de Taiwan. Pour seul accessoire, un joujou de la photographie qui en ravissent plus d’un: un appareil moyen format Mamya RB 67 😉

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l'ouvrage

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l’ouvrage ‘Nowhere in Taiwan’

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l'ouvrage

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l’ouvrage ‘Nowhere in Taiwan’

Les photographies de sa série ‘Nulle part à Taiwan’ ont cette particularité de ne donner aucun indice ni sur le contexte ni sur lieu où elles ont été prises. Il n y a pas de nom, pas d inscriptions en chinois telle que cette photo prise dans la salle d’attente d une gare de campagne. Elle aurait pu être aussi bien prise à la gare de Toucheng sur la côte Nord-Est qu à celle de Hengchun dans le Sud de l’île. Les indices sont à trouver ailleurs, la taille de la salle d attente, l accoutrement des voyageurs… mais qu’importe ? Les photographies peuvent être vues comme des sources de questionnements et non forcément des réponses. Leur caractère anonyme crée justement leur universalité et s’inscrivent dans une continuité.

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l'ouvrage

Chen I-hsuen> Photographie extraite de l’ouvrage ‘Nowhere in Taiwan’

Voici un lien vers l’ouvrage photographique ‘Nowhere in Taiwan’ disponible gratuitement à la lecture sur internet :

Vous pouvez retrouvez les photographies de sa série ‘I’m leaving this city’ qu’il expose en ce moment à la galerie Hpgrp New York Gallery du 11 juillet au 8 août ainsi que ses autres projets sur son site officiel très bien documenté :

http://www.ihsuenchen.com/

Et si vous voulez en savoir plus sur cet artiste, Chen I-hsuen était notre artiste du jour dans l’émission de l’art du temps de cette semaine. Cliquez ici pour écouter l’émission.

Publicités
Catégories : Emissions, Radio Taiwan International | Étiquettes : , , , , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “L’entre-deux de Chen I-hsuen

  1. Mister X

    photo photo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

  2. Super! Il me semble l’avoir repere a la biennale de photo de Taipei un peu plus tot cette annee comme l’un des seuls photographes authentiques et une vague de fraicheur dans un univers particuierement commercial, j’espere qu’il aura tout le succes qu’il merite, ses photos sont super!

  3. D...illon

    une bonne idée de mettre l’album en ligne pour le feuilleter… des photos étranges et curieuses

  4. Pingback: Cueillir les détritus à la lumière de l’objectif | Blog français de Radio Taiwan International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.