Des Taiwanais sur le tapis rouge de la Croisette

Taiwan a déambulé sur le tapis rouge de Cannes le 16 mai dernier dans le cadre de la Taipei Factory, un évènement organisé en marge du Festival pour la Quinzaine des Réalisateurs.

Vous n’avez pas prêté attention à La Quinzaine car vous n’avez eu d’yeux que pour le beau Leonardo Dicaprio dans ‘The Great Gatsby’ ou pour les stars hollywoodienne du tapis rouge ? Voici donc l’occasion de vous rattraper en vous rappelant qu’il y a plusieurs tapis rouge à Cannes sur lesquels défilent des réalisateurs encore inconnus du grand public. On s’émancipe des grandes productions et des paillettes pour retrouver des court-métrages tous horizons qui prônent le dialogue interculturel et abordent des thématiques de sociétés.

Voici la bande-annonce de ces quatre réalisations tournées à Taipei:

Le projet de la Taipei Factory qui en est à sa première édition cette année répond justement à ce cadre, à l’initiative d’une coopération entre la Société des Réalisateurs en France et la Taipei Film Commission à Taiwan, créée en 2008. Cette entité qui vise à promouvoir le cinéma taiwanais sur la scène internationale assiste également les productions étrangères qui veulent tourner sur l’île.

L’aventure cinématographique de la Taipei Factory a invité quatre jeunes réalisateurs taiwanais à créer un court-métrage à Taipei, en binôme avec quatre autres jeunes réalisateurs venus d’ailleurs. Le dialogue et la rencontre étaient ainsi les mots clés pour la réalisation en 17 jours (fév-mars) d’un court-métrage de 15 minutes présentant chacun une facette différente du paysage de Taipei.

En lice donc:

‘The Pig’ de Singing Chen (Taiwan) et Jéro Yun (Corée du Sud)

‘Silent Asylum’ de Midi Z (Taiwan) et Joana Preiss (France)

‘A Nice Travel’ de Shen Ko-shang (Taiwan) et Luis Cifuentes (Chili)

‘Mr. Chang’s New Address’ de Chang Jung-chi (Taiwan) et Alireza Khatami (Iran)

Peut-on déceler une future graine d’Ang Lee parmi ces jeunes réalisateurs? C’est en tous cas le souhait exprimé par Edouard Waintrop, directeur artistique du projet. L’icône du cinéma à Taiwan était aux côtés des jeunes réalisateurs insulaires en tant que membre du jury du festival de Cannes pour sa 66ème édition. Rappelons que son dernier long-métrage en 3D lui faisait décrocher l’Oscar du meilleur réalisateur en février, mais que bien des années auparavant, en 1994, Ang Lee avait participé à La Quinzaine de la Croisette en proposant ‘Sucré-Salé’ au grand écran.

La diffusion en avant-première des quatre films de ‘Taipei Factory’ aura en tous cas permis à Taiwan de déposer son grain de sel sur la Croisette pour une aventure de cultures croisées et de mélanges de genres qui pourrait s’alimenter de nouvelles histoires et de rencontres dès l’année prochaine.

Pour plus de détails sur les scénarios des courts-métrages, cliquez ici

Publicités

3 réflexions sur “Des Taiwanais sur le tapis rouge de la Croisette

    1. aurelie

      Il n’y a pas de grand gagnant excepté le fait de voir son film être diffusé au grand écran de la Croisette, qui est déjà une récompense en soi-même. Ils sont donc tous les quatre sur le podium de Cannes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s