Bénédiction du dieu des Lettrés

Tout récemment, soit le troisième jour du deuxième mois lunaire, le temple de « l’Empereur Wenchang », dans le Nouveau Taipei, a organisé une grande cérémonie marquant l’anniversaire de ce « dieu des lettrés ». Ce temple, dans l’arrondissement de Hsinchuang,  fête cette année ses deux siècles d’existence et propose ainsi une série de neuf jours de célébrations autour de ce dieu de la littérature.

Les stylos de « l’écriture divine » distribués à chaque candidat
Les stylos de « l’écriture divine » distribués à chaque candidat

L’empereur Wenchang, qui tire son nom de la constellation qu’il incarne, est réputé dans le monde chinois pour sa protection à la réussite aux examens. Pour les Chinois qui ont instauré le système mandarinal dès la dynastie des Sui (581-618), ce dieu n’a jamais perdu de son influence dans la société chinoise. Le temple de Hsinchuang a proposé récemment une cérémonie de bénédictions des candidats aux examens. Les participants étaient nombreux tout comme la complexité du déroulement de la cérémonie. Les candidats aux examens doivent d’abord se présenter au temple munis de leurs vêtements qu’ils s’apprêtent à porter le jour J. Ensuite, ils doivent se purifier le corps et les vêtements à l’entrée du temple à l’aide des bâtonnets d’encens. Une fois qu’ils pénètrent dans le palais principal, ils doivent sonner la cloche de la gloire avant de lire un message visant à honorer la divinité.

Louons ensemble la divinité
Louons ensemble la divinité

Par la suite, chacun des candidats peut recevoir les stylos surnommés « stylo de l’écriture divine » et un petit sachet de riz appelé « riz de la gloire ». Les candidats sont reçus par les moines pour changer leur sort et doivent passer les stylos et le talissement qu’ils reçoivent au-dessus de l’encensoir pour profiter de la bénédiction divine apportée par la fumée de l’encens. Ils traversent ensuite le pont de la paix pour accomplir l’intégralité de la cérémonie.

Les stylos sont d'abord bénis par le dieu des Lettrés grâce à la fumée de l'encens
Les stylos sont d’abord bénis par le dieu des Lettrés grâce à la fumée de l’encens
Heureuse candidate qui a obtenu le sachet de la gloire
Heureuse candidate qui a obtenu le sachet de la gloire

Selon le temple, les vêtements purifiés doivent être rangés soigneusement et ne peuvent être lavés qu’à la main la première fois après le jour des examens. Il est strictement interdit de les mélanger avec d’autres linges sales. Cette année, le temple propose trois cents « sachets de la gloire » qui contiennent dix sortes d’offrandes pour que les candidats puissent prier dûment l’empereur Wenchang. Ces dix offrandes comprennent la ciboulette chinoise qui est l’homonyme de l’intelligence, le radis blanc, l’homonyme du bon augure, le cèleri qui est homonyme de travailler dur, une lampe LED qui apporte la lumière ou encore des stylos au nom de l’écriture divine. Les trois cents sachets vendus à 168 dollars taiwanais, soit environ 4,4 euros, (1-6-8 signifie la prospérité tout au long en chinois) se sont vendus comme des petits pains, seules les personnes arrivées dès l’aube ayant eu la chance de se situer parmi les premiers de la file d’attente infinie.

Publicités

Une réflexion sur “Bénédiction du dieu des Lettrés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s