Retouche sous terre

Nombreuses sont les Taiwanaises qui tirent parti du temps passé en trajet de métro pour se repoudrer, apposer une nouvelle couche de rouge pour des lèvres pulpeuses, ou tout au moins poser un regard critique sur leur regard en sortant de leur sac à main leur miroir de poche.

Dans le métro à Taipei
Dans le métro à Taipei/ C’est flou…. Oui, je sais mais le métro, il bouge 😉

Plus nombreuses encore sont celles qui repeignent leur chevelure ou leur frange avant de se replonger tête baissée sur leur téléphone portable. Peu lisent, beaucoup en comparaison jouent les coquettes.

Certaines même sortent leur accoutrement pour une vraie session de maquillage qui les verra sortir de leur grand cabas posé sur les genoux, tour-à-tour, fard à joue, ombre à paupières, mascara voire même faux cils pour finir sur une touche de rouge à lèvres. Sont-elles des filles ‘presque en retard’ qui doivent se contenter d’un wagon de métro brinquebalant à chaque virage et de la proximité imposée par le compartiment bondé pour se faire belle avant d’aller au travail ou à une soirée ?

Il semble bien que se maquiller dans le métro est cependant bien accepté par les autres passagers du wagon qui ne peuvent cependant s’empêcher de se distraire de leur propre reflet dans la vitre sombre du wagon (comme lorsque l’on rentre dans un ascenseur avec un grand miroir en face) pour observer le ballet des accessoires de maquillage de la voisine inconnue… en guettant le résultat final. ‘Vais-je descendre de métro avant qu’elle n’ait fini ?’ Mais très souvent, un dernier coup d’oeil au miroir du poudrier dans un sourire feinté, et le clac du fermoir voit la mine de la maquillée s’assombrir de nouveau en prenant soin de ne regarder aucun de ses voisins de siège, et surtout pas ceux qui sont assis aux premières loges, juste en face d’elle.

Cette pratique et les mimiques qui se répètent des filles qui se maquillent dans le métro m’ont longtemps laissée perplexe, incapable de savoir mon sentiment sur le sujet. D’un côté divertissante, dans une rame où il y a peu à faire faute d’avoir un bon livre à portée de main. De l’autre, dans un wagon qui joue sur l’anonymat des individus, soudain certaines passagères m’obligeaient à partager leur intimité, (imbues de leur image ?). Pratique à la limite des codes du socialement acceptable ? Ou femmes qui s’en émancipent ?

Toujours est-il que je ne me vois pas faire de même, mettant également en doute la justesse de mon coup de crayon dans un wagon qui brinquebale à chaque station, au risque de ne pas avoir une mine embellie mais plutôt un ravalement de façade qui pourrait ne pas être des plus flatteurs.

Et vous, mesdames et mesdemoiselles, vous êtes-vous déjà maquillées dans le métro ?

Publicités

8 réflexions sur “Retouche sous terre

  1. DanielB

    Pendant des années,j`ai pris le métro de Montréal et je n`ai jamais vu une femme se maquiller!C`est un style de vie à Taïwan?

  2. Côme

    Les filles sont toutes pareilles :il faut toujours qu’elle se maquille !!!!!!! 🙂
    Mais c’est vrai que se maquiller dans le métro c’est original en général c’est plus le matin après le lever!!!!!! 🙂 🙂 🙂

  3. Roselyne

    Je tire mon chapeau à ces filles. Il faut avoir le coup de main et le geste précis vu les secousses qu’on peut ressentir dans un métro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s