Une histoire de pliage et d’assemblage

En visitant la ville touristique de Lukang, sur la côte centre-ouest, je me suis vu proposer une tasse de thé… pas comme les autres.

Des chefs d’oeuvre qui ne paient pas de mine de prime abord

Ce véritable artisanat requiert savir-faire, précision, patience, imagination… bref autant de vertus combinées pour un résultat plutôt sympathique! Un service à thé exposé à partir d’un jeu de cartes, il fallait y penser:

Quant à cette oeuvre, elle m’a particulièrement séduit par sa double fonction: décorative d’une part, au même titre que le service à thé, mais aussi apr son côté utilitaire. En voilà un vide poche original ou une ‘corbeille’:

Ah, si j’avais eu cela dans ma jeunesse, j’aurai épargné mes parents de leitmotivs m’invitant à ranger mes affaires…
Sur ce, je dois aller m’acheter un jeu de cartes pour trouver une autre forme de décoration utile pour déposer mon nouveau téléphone portable en rentrant à la maison ce soir. L’inconvénient, me direz-vous, c’est que ce sera moins pratique pour jouer à la belotte. Bonne journée!

Publicités

4 réflexions sur “Une histoire de pliage et d’assemblage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s