Aujourd’hui, « c’est l’heure de » Yung Hua

Yung Hua, nos auditeurs connaissent ta voix et ont hâte de connaître un peu plus. Acceptes-tu de te dévoiler davantage sur le blog ?

 Oui, bien sûr ! Alors : « 1,70m, 50 kg, célibataire, un coeur à prendre, voilà ! » Non c’est une blague, évidemment…

Nos auditeurs saluent ton niveau de français et le concept de ton émission ‘l’heure des musées’ que tu animes chaque vendredi, en deuxième partie de programme. Peux-tu nous parler de ton cursus et ce qui t’a poussé à apprendre le français ?

Oui, tout d’abord merci pour tous ces compliments. J’ai commencé l’apprentissage du français quand j’avais 18 ans, à l’université Tamkam. Le français, pour moi, est une langue très belle et surtout très sensuelle. Ce qui m’influence le plus c’est l’esprit critique des Français. Mais aussi le fait qu’on garde toujours cette volonté ou intention de chercher la vérité. Je pense que toutes les cultures sont belles et uniques, pas seulement la culture française. Mais comme je connais un peu mieux la culture française, je l’aime d’autant plus. Cette beauté, c’est surtout une question de coeur, pas seulement de lieu ou de culture. Par exemple, il y a quelques années, j’ai traduit en chinois un livre sur les cimetières de Paris. Même les cimetières je trouve cela beau. C’est parce que j’utilise mes yeux, mon coeur pour les sentir.

Tu traduis et tu écris des livres alors ?

Oui, je suis écrivaine aussi. J’ai écrit déjà deux livres : Paris littéraire – À la recherche des demeures d’écrivains, paru en juin 2012 qui suit mon premier livre Paris, j’y suis – À la recherche des grandes âmes enterrées dans les cimetières de Paris, qui a été publié en octobre 2009. En fait, je suis également traductrice trilingue français, anglais, chinois. Pour la plupart des traductions du français au chinois, ce sont des films ou des documentaires culturels, ou même des expositions pour plusieurs musées de Taiwan.

Pour en revenir à ta maîtrise de la langue de Molière, tu as aussi séjourné en France, n’est-ce pas ?

Oui, tout à fait. C’était dans le cadre de mes études. J’ai séjourné un an à Paris pour passer ma maîtrise de FLE, enseignement du français langue étrangère. En réalité, c’était simplement pour avoir un diplôme. Comme je suis de nature curieuse, pour moi tout est intéressant. Autrement, je suis actuellement bénévole au Musée national du Palais et c’est pour cette raison que je suis heureuse de pouvoir présenter un programme sur les objets d’art du monde chinois. D’ailleurs, l’année prochaine, je suis en train d’élaborer… un secret (rires) pour les auditeurs que je voudrais bien capter. Alors, le rendez-vous est pris pour tout découvrir de mes secrets, enfin, ceux du Musée national du Palais, n’est-ce pas !

Yung Hua assure une visite guidée au Musée National du Palais pour un groupe de prionnières de la Prison pour femmes de Taoyuan, en décembre 2011.

Je me passionne de plus en plus pour tous les trésors de ma culture parce que c’est une culture qui, je trouve, véhicule une grande valeur tout en étant très discrète. Malheureusement, on est de plus en plus, et surtout trop, influencés par la culture occidentale.

Bien, merci beaucoup de t’être prêtée au jeu des questions pour te dévoiler sur le blog, pour la plus grande joie de nos auditeurs. En attendant de te retrouver dès ce soir sur les ondes, d’ailleurs!

Publicités

10 réflexions sur “Aujourd’hui, « c’est l’heure de » Yung Hua

  1. d...illon

    « … j’utilise mes yeux, mon coeur pour les sentir… », « …Je me passionne… », »…je suis de nature curieuse, pour moi tout est intéressant… » :voilà pourquoi « l’heure des musées » est devenue un rendez-vous incontournable (pour moi) dès la première émission. de Yung Hua nous entraîne dans son sillage pour nous faire partager sa passion et son enthousiasme. Longue vie à l’heure des musées !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s