Animaux mythiques souverains

D’ici le 15 septembre, abstenez-vous de toutes activités qui puissent irriter les esprits car nous sommes au mois des fantômes.
En réalité, à Keelung où ce mois spécial est très largement célébré, les vivants ne sont pas moins heureux que les fantômes libérés provisoirement. Justement, il faut d’autant plus créer une ambiance très animée pour dissuader ces esprits de jouer de mauvais tours à ceux qui sont encore en vie. C’est ce que prônent les théories taoïstes à propos du rapport de forces entre le « yin » et le « yang ». Plus c’est animé, plus le « yang » est fort et capable de dominer le « yin ».  Bien entendu, les tentatives répressives seront encore plus efficaces si on fait appel aux forces divines, notamment celles qui s’occupent de l’autre monde. Par ailleurs, les animaux mythiques dotés de pouvoirs suprêmes comme le dragon et le phoenix sont aussi très bien accueillis dans les occasions de festivités.

Dernièrement, nous vous avons présenté les préparatifs pour le mois des fantômes sur une place dans le port de Keelung en vous montrant les différentes parties composantes du dragon et du phoenix. Enfin, depuis le 17 août, elles ont retrouvé leurs positions dues et pris la forme entière des deux animaux mythiques souverains.
Il y a deux dragons et un phoenix allumés par l’intérieur, comme les lanternes. Faits d’une espèce de velours synthétisé, ces lanternes sont imperméables. Elles étincellent de multiples couleurs et suscitent la gaité :

Voici le dragon orange avec sa tête, ses pattes, ses belles écailles ainsi que ses « nageoires » dorsales. Devant cette lanterne, voyez-vous les deux petits morceaux un peu sombres qui cachent une partie du corps du dragon ? Il s’agit de deux nuages. Selon les Chinois, le dragon adore non seulement les eaux mais aussi la danse dans le ciel.
De cet angle vous voyez mieux le corps entier du dragon violet. Ne trouvez-vous pas que cette longueur est démesurée et disproportionnée avec les autres parties de l’animal. Ici, ça va encore, parce que pour raison esthétique le corps est présenté en multiples arcs. Mais, s’il s’étire, le dragon aura ses pattes arrière à 200 mètres de sa tête ! Comment fera-t-il pour gratter son ventre au milieu ?
A travers le tissu, on voit les petites lampes à l’intérieur. Sous l’effet de ces lumières, la couleur violet a été déformée. Par ailleurs, ici, on voit mieux que les petits nuages servent en réalité à cacher les jonctures du corps du dragon.
Voici un gros plan de la tête du dragon violet. Il ne lui manque rien d’essentiel pour être nommé dragon. Nous voyons son gros nez arrondi comme une demi-tête d’ail, ses cornes (ou « bois » comme chez les cerfs), ses canines bien longues et pointues, sa barbe poussant tout autour de ses lèvres, sa crinière mal coiffée et même sa longue moustache partant de son nez vers les deux côté de sa bouche. Bien entendu, personne ne peut ignorer ses yeux qui brillent comme le diamant.
Je crois que je dois être la seule personne à oser chatouiller le pied du dragon !
J’ai même fait un « Give me five ! » avec le dragon. En réalité, pour l’animal, c’est plutôt un « Give me four ! ». Comme je vous ai expliqué dans un article publié dans notre revue trimestrielle, que seul l’empereur a droit au dragon aux pattes à cinq doigts. Nous, les ordinaires, nous devons nous contenter des pattes à quatre doigts.
Vous souvenez-vous des parties du phoenix par terre que je vous ai montrées dans une autre photo il y a quelques jours ? Voici l’oeuvre achevée. Quelle splendeur ! L’oiseau fait cinq ou six mètres de haut.
De ce côté, on voit mieux les ailes et la tête du phoenix. Le créateur de cette lanterne a choisi le rouge comme couleur dominante, d’une part, parce que le rouge est le synonyme du bonheur dans la culture chinoise mais aussi parce que le phoenix est étroitement lié au feu. Les Chinois racontent que le phoenix, qui ne se trouvait pas assez beau, s’est détruit par le feu pour renaître parfait. En réalité, au niveau de la queue, les lumières à l’intérieur de l’oiseau ne cessent d’étinceler, créant un effet de lumières montantes.
Regardez son plumage au cou. Il me fait penser au coq de combat. Malgré la grande taille du phoenix, nous découvrons avec surprise de petits détails intéressants. Par exemple, dans ses yeux, on distingue la pupille de la prunelle ! Concentrez votre regard sur le bec et dites-moi ce que vous avez vu. Oui ! les narines !

 

Publicités

10 réflexions sur “Animaux mythiques souverains

  1. Roselyne

    Vraiment splendides ces « animaux lanternes ». Chapeau-bas à leurs créateurs.
    Mais un détail me vient en tête : Comment ces animaux si fragiles resistent-ils au typhon qui balaie Taiwan en ce moment ?

  2. Daniel Beaulne

    Si on les voient se promener dans le ciel,c`est qu`ils ont été emportés par le typhon…avez-vous reçu le petit cadeau que j`ai envoyé en retour du livre de Meg?

  3. big boss

    super beau dragon ils ont l’air vraiment immense!!! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s