Falungong…

Après près de deux mois de détention en Chine, Chung Ting-Pang (ou Zhong Dingbang), un membre taiwanais du groupe Falungong, a finalement été remis en liberté et rapatrié vers Taiwan.
Comme vous le savez, le groupe Falungong, créé en Chine, est considéré comme une secte anti-gouvernementale dans ce pays communiste. Chung Ting-Pang s’est dernièrement rendu en Chine pour une visite familiale. Le 18 juin à l’aéroport de Ganzhou dans la province chinoise de Jiangxi, peu avant qu’il n’embarque dans l’avion à destination de Taiwan, la police l’a arrêté et placé en garde de vue sans le signaler ni à sa famille ni aux autorités taiwanaises. 

Le 8 août dernier, sa femme, accompagnée d’un député taiwanais, a pu enfin se rendre en Chine et le rencontrer. Bien qu’elle ait pu voir de ses propres yeux que Chung Ting-Pang était correctement traité, les autorités chinoises ont refusé de révéler l’éventuel dénouement du dossier. Puis, deux jours après son retour à Taiwan, le 11 août, au-delà de toute espérance, Mme Chung a retrouvé son mari à un aéroport insulaire.

La libération de Chung Ting-pang est sûrement grâce aux pressions de plusieurs part, dont celles du gouvernement taiwanais, des médias insulaires et surtout des fidèles de Falungong. Durant le 8e dialogue interdétroit qui a réuni les négociateurs de Taipei et de Pékin dans la capitale taiwanaise du 8 au 10 août, les membres de Falungong ont organisé une grande manifestation près du Grand Hôtel où était hébergé Chen Yunlin, négociateur en chef chinois. Ces quelques photos prises à l’occasion témoignent des efforts du groupe pour la sécurité de Chung Ting-pang :

Fidèles Falungong étendant des bannières appelant à mettre fin à la répression contre leur groupe et à punir quatre hauts responsables chinois

Le Grand Hôtel se situe au-delà du passage suspendu qu’on aperçoit tout au fond de cette photo.

 

Assis sur le trottoir des deux côtés de l’avenue Chung Shan qui mène jusqu’en bas de la colline dominée par le Grand Hôtel, des centaines de fidèles Falungong produisent des gestes manuels en suivant l’ordre de leur leader émis via les hauts parleurs.

Publicités
Catégories : Actualité, Taïwan | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.