Un peu d’Histoire et d’argent

Fin octobre 1949, la bataille de Guningtou, qui oppose les forces nationalistes et communistes sur l’île de Kinmen, marque une étape importante dans l’Histoire du Détroit de Taiwan. Si elle stoppe net les ambitions de Mao Zedong qui sont d’anéantir le KMT en les chassant jusque sur l’île de Taiwan, elle marque également le point de départ de cette longue période des « tensions interdétroit ».

Au lendemain de cette confrontation sanglante, forts de cette victoire décisive, les troupes du KMT sont confortées dans leur espoir de pouvoir reprendre un jour le contrôle de la partie continentale de la Chine. Mais avant de pouvoir entreprendre une telle action, le gouvernement « temporaire » dirigé par Chiang Kaï-shek,  se doit de mettre des politiques qui permettront d’atteindre l’objectif souhaité. Et si on parle le plus souvent de la manière très autoritaire dont le pouvoir a été exercé sur Taiwan, on oublie beaucoup des autres aspects, comme la mise en  place d’un système monétaire assez particulier et  qui sera utilisé pendant la longue période de « mobilisation nationale contre les bandits communistes ».

Un des visages de Sun Yat-sen, le Père de la Nation. Pendant de longues années, les transactions pécuniaires s’effectueront sous le regard du regretté fondateur du KMT.

Évidement, l’Histoire nous a depuis raconté que ce rêve du KMT ne se réalisera jamais. Comptant sur un appui des Etats-Unis qui ne viendra jamais, le KMT ne pourra qu’observer Washington s’engager dans la Guerre de Corée. Mais si les Etats-Unis se refuseront à soutenir la reprise du continent chinois par les troupes nationalistes, ils resteront derrière Chiang Kaï-shek pour que ce dernier puisse tenir l’île de Taiwan, île qui servira de base logistique arrière pour les troupes américaines dans le conflit coréen. C’est le début de la Guerre Froide.

Pendant ce temps, le KMT s’organise et son gouvernement qui représente la République de Chine, s’active pour que le système puisse fonctionner à Taiwan. L’aspect monétaire reste un enjeu particulièrement intéressant dans le contexte de l’époque. Surtout en ce qui concerne les îles offshores proches de la Chine continentale. Bien que la victoire de Guningtou ait stoppé l’avancée des troupes de l’Armée de Libération de la Chine, le KMT reste incertain quant à ses propres capacités de tenir position à Kinmen, Matsu et surtout les Îles de Tachen. Malgré tout, il est nécessaire de mettre en place un système monétaire en ces trois endroits.

Un exemple d’un dollar de Kinmen

C’est là que les choses deviennent subtiles. Car en effet, ces trois positions contestées vont devenir en quelques sortes des zones monétaires tampon. En cas de perte de contrôle de ces îles très poches de la Chine continentale ou en cas d’attaque d’ordre économique par la Chine qui pourrait polluer le fragile système taiwanais en « balançant » une quantité importante de faux dollars taiwanais via Kinmen, Matsu ou Tachen, ces trois zones vont chacune utiliser une monnaie spécifique.

En quelques sortes, dès 1949, la République de Chine – Taiwan va utiliser en même temps 4 monnaies différentes ! Ce système à 4 monnaies durera quelques années, jusqu’en 1955, date à laquelle les troupes nationalistes vont abandonner les Îles Tachen situées au large du port de Taizhou, province chinoise du Zhejiang.

Un dollar de Matsu. Personnellement, je trouve qu’il a un petit côté classe, assez « Far West » dans sa conception et ses couleurs.

Malgré tout, la Banque de Taiwan va continuer de produire 3 monnaies différentes jusqu’en 1990. Pendant toutes ces années, les habitants de Kinmen et de Matsu seront soumis à des restrictions assez lourdes. Par exemple, si un habitant de Kinmen souhaitait se rendre sur l’île de Taiwan, il devait au préalable changer son argent et ne pouvait le faire que dans les limites d’un montant fixé, soit 10 000 dollars taiwanais/mois. Voilà qui annihilait tout espoir d’acheter un appartement dans la capitale taiwanaise.

Depuis 1990, ces billets de monnaie locale n’ont plus cours. Mais comme vous pouvez vous en douter, ils sont devenus des billets très recherchés par les collectionneurs. En particulier, la monnaie de Tachen, celle-ci n’a aujourd’hui quasiment plus de prix… Pour donner un exemple, 50 « anciens » dollars taiwanais  de Matsu de 1949 représentent aujourd’hui 9000NT$, soit quelque 235€ au cours du jour. A noter que l’ancien dollar taiwanais est d’une valeur plus élevée que le nouveau dollar taiwanais, en cours à Taiwan après 1949.

Pour conclure avec ces histoires monétaires, quelques dates intéressantes quant à l’évolution de la monnaie à Taiwan.
1946-1949 : La Banque de Taiwan imprime des dollars taiwanais (aujourd’hui qualifiés d’anciens dollars taiwanais) et commence à utiliser le portrait du Fondateur de la Nation : le docteur Sun Yat-Sen (première image de cet article).

Le Palais Présidentiel reste l’un des sujets les plus utilisés sur les billets de banque

Après 1949, le KMT demande l’impression de Nouveaux Dollars Taiwanais. On voit apparaitre l’inscription « Bank of Taiwan » sur les billets. L’appellation chinoise « dollar taiwanais » soit 台幣 quant à elle disparait.

Lors des « anciens » dollars taiwanais, le 50 cents avait encore court. Aujourd’hui, le 1NT$ reste l’unité la plus faible

A partir de 1969, l’inscription chinoise « 中華民國 » en français, République de Chine, commence à apparaître sur tous les billets. Auparavant, elle n’était inscrite que sur les billets commémoratifs.

Plus exotique, la route de Suhua entre Yilan et Hualien (est) a aussi été représentée sur les billets de banque

Dès 1976, le portrait de Chiang Kaï-shek remplace petit à petit celui de Sun Yat-sen. Pour rappel, Chiang Kaï-shek est mort en 1975.

Le billet commémoratif de 50NT$ marquant le passage de la monnaie locale à la monnaie nationale. C’était en 1999. 50NT$ et 3 bonnes heures de queue pour obtenir un seul exemplaire, aujourd’hui bien conservé. Notez sa pastille flottante en haut à gauche. Egalement, la représentation du métro de la ligne de Muzha-Nangang, mis en service à cette époque.

En 1999, soit la dernière année de la gouvernance de Lee Teng-hui, c’est le passage symbolique d’une monnaie locale à celui d’un monnaie nationale, une nouvelle étape qui marque d’autant plus la séparation de fait entre les deux rives du Détroit. La monnaie n’est plus imprimée par la Banque de Taiwan mais par la Banque Centrale. Les inscriptions chinoises sur les billets se lisent désormais de gauche à droite et non plus de droite à gauche comme il est de tradition. A cette occasion, un billet commémoratif de 50NT$ a été imprimé.

Publicités
Catégories : Pour le plaisir | Étiquettes : , , , , , , , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un peu d’Histoire et d’argent

  1. hélène

    Encore un article ou l’on apprend bcq de choses!!!!!!!

  2. Mister X

    Very interesting!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.