Le projet « Une lampe pour l’Afrique »

Un projet mis en place par Taiwan depuis 2009 afin de favoriser l’éducation dans les régions qui n’ont pas un accès facile à l’électricité.

Ma Ying-jeou,  actuellement au Burkina Faso à l’occasion de son voyage diplomatique en Afrique, c’est l’occasion de découvrir ses fameuses lampes LED qui fonctionnent à l’énergie solaire.

Une lampe solaire LED

Dans cette vidéo, vous pourrez donc apercevoir ces lampes, dont environ 7000 unités ont déjà été envoyées au cours de ces deux dernières années.
Le Président Ma Ying-jeou y explique l’importance de pouvoir faciliter l’éducation pour tous. En guise de cadeau, il s’est vu offrir un cheval blanc. La question : c’est comment il compte le ramener à Taiwan ? 🙂

En ouverture, Ma Ying-jeou évoquait aussi le prix bas de l’électricité à Taiwan. Un aspect qui selon lui, fait qu’une grande partie de la population taiwanaise n’a pas conscience de l’importance de cette énergie. Profitons pour rappeler ici que justement, le tarif de l’électricité augmentera d’environ 11 à 12% vers la fin du mois de mai prochain.

Publicités

10 réflexions sur “Le projet « Une lampe pour l’Afrique »

  1. Aaaah ! On me dit dans mon oreillette que ce n’est pas 1 cheval, mais bien 3 chevaux qui ont été offerts au Président Ma. 2 en bronze et 1 vrai … Pour la petite histoire, il a tout de suite offert ce dernier au Premier ministre burkinabè parce qu’il n’avait pas obtenu l’autorisation de sa femme pour le ramener à Taiwan.
    Pourquoi des chevaux comme cadeau ? Probablement parce que son nom chinois « Ma » signifie le cheval. CQFD

  2. hélène

    Tres tres bonnes idéees ces lampes solaires…………Bon c’est plus facile a transporter ds un avion qu’un cheval!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Bonjour, j’aime beaucoup cet article. C’est bien écrit  »autorisation » a t-il besoin d’une autorisation pour certaines action? Je croyais que le matriarcat était uniquement au niveau des aborigènes?
    Bonne journée!

    1. Non, il n’est pas question de matriarcat ici. Apparemment, il a plutôt fait une sorte de jeu de mot pour refuser poliment ce cadeau qu’il ne pensait pas pouvoir ramener chez lui à Taiwan. 🙂 « C’est pas ma faute ! C’est ma femme qui ne veut pas ! » Mais dans la relation entre Monsieur et Madame Ma Ying-jeou, on remarque qu’elle est souvent très sèche à son égard.

  4. Daniel Beaulne

    Quel est la puissance en watts de ces lampes.Elle semble puissante!Merci à Meg pour son livre dont j`ai commencé la lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s