Le 28 février … 65 ans plus tard

Aujourd’hui, c’est un jour férié à Taiwan. La population commémore ainsi le massacre du 28 février 1947, date à laquelle les forces de l’ordre des autorités provinciales ont répondu dans le sang à des manifestations demandant des réformes du système en place. Faît banni des livres scolaires jusqu’à la levée de la loi martiale en 1987, tout le monde sait aujourd’hui ce que représente cette journée. Dans les points précis, c’est tout de même moins évident.

La stèle installée à l'endroit où a été tiré le premier coup de feu

A la fin de la seconde guerre mondiale, Taiwan retourne à la République de Chine après 50 années passées sous l’Empire du Soleil-levant. Le gouvernement du KMT envoie sur place Chen Yi et ce dernier devient gouverneur de la province de Taiwan. Le soir du 27 février 1947, des agents du bureau du monopole provincial arrêtent une vendeuse de tabac de contrebande (à l’époque, la production et la vente de l’alcool et tabac sont la propriété du gouvernement). Cette dernière résiste, attirant de nombreux témoins qui tentent de s’interposer. Les choses s’enveniment, s’ensuivent quelques coups de feu, dont l’un tue accidentellement un témoin de la scène.

Plusieurs groupes se rassemblent et marchent vers le bureau de police pour demander à ce que les coupables soient punis et le lendemain, le 28 février, des manifestations de plus grande ampleur ont lieu, principalement pour exprimer le mécontentement de la population à l’égard de la mauvaise gouvernance de Chen Yi. Réponse musclée des autorités locales qui envoient des forces armées pour réprimer les manifestants. Une journée durant laquelle beaucoup perdront la vie, même si aujourd’hui, le débat portant sur le nombre de victimes est toujours d’actualité, surtout en cette période de commémoration.

Le temps qui passe...

Aujourd’hui, quand on fait référence au 28 février, on pense plutôt au parc municipal qui porte le même nom, derrière le Musée National de Taiwan et tout près du Palais Présidentiel. En revanche, peu de gens connaissent l’endroit où tout a commencé. D’ailleurs, quand j’ai pris ces quelques clichés lundi matin, plusieurs passants se sont arrêtés, curieux de ce que je pouvais bien prendre en photo (On a connu mieux en terme de décor aussi …), certains surpris de découvrir cette stèle, grise, qui se fond malheureusement trop bien dans le décor triste de la rue Nanjing.
Les lecteurs auront certainement remarqué le temple présenté la semaine dernière sur la première photo. Une photo qui met bien en valeur l’architecture étrange de ce bâtiment.

Publicités

2 réflexions sur “Le 28 février … 65 ans plus tard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s