Rich Huang, un maître de la batterie jazz

Lundi soir (14/11/2011), l’Orchestre National Chinois (NCO) de Taiwan donnait un concert de musiques traditionnelles et contemporaines au National Concert Hall de Taipei. A cette occasion, l’orchestre accueillait trois musiciens d’exception : Kenny Wen (erhuiste), Yen Chin-shyan (saxophoniste) et Rich Huang (batteur jazz). Une soirée exceptionnelle qui m’a permis de découvrir un excellent batteur.

Un concert dirigé par Su Wen-ching célébrant les 27 ans de la fondation de l'orchestre NCO

Les musiques contemporaines taiwanaises et asiatiques (surtout sud-coréenne en ce moment) laissent peu de place à Taiwan aux autres mouvances musicales dont le jazz fait partie. Pour ce dernier style musical en particulier, rares sont les endroits abordables et de qualité offrant des concerts. En réalité, depuis le départ des troupes américaines de Taiwan, le jazz est un peu tombé dans l’oubli avant de reprendre doucement des couleurs ces dernières années. Quelques événements sont organisés en ce sens, comme par exemple le Festival de Jazz de Taichung dont la neuvième édition a eu lieu tout dernièrement entre les 15 et 23 octobre. Bien souvent, les artistes-jazz viennent d’horizons lointains et peu de musiciens taiwanais versent dans ce style musical.
Toutefois, parmi cette poignée d’artistes insulaires, se trouve un certain Rich Huang dont l’instrument de prédilection n’est autre que la batterie. L’ayant découvert à l’occasion du concert des 27 ans du NCO, je suis resté sans voix devant les solos de batterie dont il nous a gratifiés à plusieurs reprises durant les 2h30 de spectacle.
Une bonne occasion pour partager cette découverte avec vous, chers amis lecteurs du blog.

Quelques infos sur Rich Huang. C’est quand même 47 ans de carrière musicale. Outre la batterie, il maîtrise aussi la guitare flamenco, le saxophone, la trompette et le piano. Par ailleurs, le jazz n’est pas le seul style musical qu’il touche puisqu’il joue aussi de la musique plus contemporaine, de la fusion, latino, donne aussi des concerts dans des pub … Enfin, il donne aussi des cours de batterie.

Allez hop un petit dernier pour la route.

 

Publicités

4 réflexions sur “Rich Huang, un maître de la batterie jazz

  1. Pierre

    Sympa !

    Je ne connaissais pas ce batteur ; en revanche, le pianiste s’appelle Mike Tseng (Zeng Zeng Yi en pinyin), il est super sympa et il parle bien français (il a fait ses études en Belgique !).

    Il passe parfois à Sappho (ZE club de Jazz à Taipei), et à Marsalis Home…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s