Les taiwanais et leurs copines en chiffon

Au milieu de la circulation du vendredi soir à la tombée de la nuit, les passants avancent d’un pas rapide entre les hautes tours du quartier de la Tour Taipei 101. Certains font une virée lèche-vitrine, d’autres s’apprêtent à dîner, d’autres encore célèbrent la fin de la semaine en buvant un coup… et au milieu des coups de klaxons et de l’agitation urbaine, de jeunes garçons taiwanais semblent ignorer le brouhaha environnant. Ils sont accaparés à une tâche toute particulière…

Sur les escaliers qui mènent à la nouvelle esplanade avec vue sur celle qui était jusqu’en 2008 encore la plus haute tour du monde, la tour Taipei 101, ils ont installé leur matériel de photographe : trépied, flash, multiples objectifs, tout y est. Leur sujet de photographie de prédilection ? Des poupées aux yeux immenses remplis d’étoiles qui les dévisagent, et aux tenues toujours plus aguichantes les unes que les autres (je vous laisse seul juge des photos). Ecolières ou femmes d’affaires, les jupes sont ajustées et plutôt mini et les accessoires nombreux, à l’image des héroïnes des mangas japonais que dévore la jeunesse taiwanaise, genre de littérature la plus populaire à Taiwan.


Descente depuis la Tour 101 (en fond)

Nous connaissions le cosplay, qui consiste à se costumer à l’effigie des héros de bandes-dessinées et dessins-animés manga. Un phénomène en vogue au Japon qui a gagné Taiwan ces dernières années, aspect de la culture pop asiatique ancrée dans la vie de la jeunesse taiwanaise, occupant leurs week-ends de sorties deguisées aux couleurs du cosplay. Mais des poupées manga en guise petite-copine docile et sexy ?! A quoi rêve donc la jeunesse masculine taiwanaise ???!

Il se sont là des heures durant, à parer, à recoiffer, à reréarranger leurs effigies féminines, pour les prendre en photos une multitude de fois. A mesure que les lumières changeantes du soleil couchant illuminent le quartier, ils refont leurs réglages, changent d’objectif et se lancent dans une nouvelle série de photos. Certains se partagent même leurs copines : leurs gestes sont graciles et tendres, bien surprenant pour une jeunesse qui n’a pas la réputation française d’être romantique ! Il se pourrait bien cependant que la nouvelle vogue des poupées en chiffon change la donne !

La nuit tombée, ils remballent leur barda de photographe pour télécharger leurs clichés et les poster sur leur blog dédiés à leurs copines en chiffon.

Publicités

3 réflexions sur “Les taiwanais et leurs copines en chiffon

  1. Ma nièce Sophie-Maude(12 ans)raffolerait de cette poupée manga.Peut-on en gagner une?Ma nièce est aussi belle que cette poupée et passse souvent à la télévision.Sûre quelle aimerait cette poupée!

  2. Que de préjugés qui font passer ces gens pour des geek frustrés !
    Tout d’abord ces poupées sont en résine, et articulées comme les Jumeaux de mes grand-mères, ce qui en anglais donne Ball Jointed Dolls, soit BJD.
    On peut les comparer aux fameuses poupées parisiennes dotées de fabuleuses garde-robes car tout une industrie de confection s’est développée pour les habiller.
    Ensuite c’est un phénomène qui s’est répandu dans le monde entier et qui connaît un grand succès malgré des prix prohibitifs mais, c’est sûr, moins élevés que pour une œuvre de Phidias.
    En 2015 les sites de BJD sont très nombreux, japonais, coréens, chinois, pour l’essentiel mais il y a des artistes de toute nationalité, y compris des français.
    Des milliers de blogs célèbrent ces Eïdolon filles ou garçons, avec une créativité, un enthousiasme et une faconde dont votre blog fade est dénué.
    Ah l’esprit français rationnel, prétentieux, et snobinard…

  3. Les poupées de ce style viennent souvent du Japon (dollfies) et ont des cousines : les ball jointed dolls.
    Le fait de les considérer comme un sujet de photographie n’est pas typiquement taïwanais puisqu’il y a une expo en ce moment à Lyon de photographes français (hommes et femmes) :
    https://drive.google.com/file/d/0B-PzCOD7FxniMzdBX2l1ZTU2M0k/view
    Des forums qui regroupent les collectionneurs de ces poupées (qui aiment souvent les associer à la photographie) existent dans de nombreux pays…le forum français est d’ailleurs bien antérieur à cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s