Des cailloux sur les toits…

La photo du jour nous emmène à Matsu, au large des côtes chinoises. Les 36 îles et îlots de Matsu sont souvent surnommés « perles semées du ciel à l’embouchure du fleuve Minjiang ». Ces îles sont vallonées et elles représentent l’un des rares lieux à Taiwan où la pierre et ici, plus précisément le granit, constitue le principal matériau de construction. Cette particularité fait que les Taiwanais comparent certains villages de Matsu aux villages méditérranéens.

Petit village de pêche, Qinbi

Les îles Beigan et Nangan constituent les deux principales îles de Matsu. Ces îles éloignées de tout bénéficient d’une préservation particulière tant sur le plan architectural qu’écologique grâce à la longue période de militarisation. L’île Beigan de 6,44km2 est aujourd’hui réputée pour son village Qinbi entièrement construit avec des maisons traditionnelles en garnit du style de l’est de la province chinoise de Fujian. Les maisons sont donc souvent conçues selon un plan carré et possèdent très peu d’ornement détaillé compte tenu de la situation financière difficile de la région. A Matsu, à cause du vent fort, les maisons n’ont quasiment pas d’avant-toit. L’une des particularités de ces constructions est, en réalité, les petits cailloux posés sur les tuiles. Cette pratique est issue d’une part des vents forts qui soufflent quasiment constamment sur ce petit village de pêche et, d’autre part, certaines tuiles n’ayant pas de joints en ciment, les cailloux permettent donc de les fixer. C’est une technique très pratique et surtout économique s’il s’agit de remplacer des tuiles brisées.

Je vous propose quelques photos sur les maisons traditionnelles de Matsu et surtout leur toit qui a l’air très « flexible ». Si sur l’île de Kinmen, également située au large des côtes chinoises, les statues de la divinité du lion qui chasse le vent sont partout dans le but de protéger les habitants du vent fort, à Matsu, on construit des « maisons qui respirent » pour laisser circuler le vent :

Pratiquement toutes les maisons ont leur toit fixé par des cailloux, quelle que soit la forme du toit

 

Parfois, un cailloux plat constitue la base d'un autre cailloux plus lourd
Publicités

3 réflexions sur “Des cailloux sur les toits…

  1. Étonnante l’architecture des maison à Matsu, au large des côtes chinoises. Excellent article et les photographies sont d’une beauté évidente et remarquable…Vraiment splendide !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s