Il faut sauver le TGV taiwanais !

Non pas qu’il rouille, ni qu’il ait connu la même mésaventure que le drame de son homologue chinois…

Il se trouve juste que le train à grande vitesse de Taiwan risque de voir ses rails succomber sous des glissements causés ça-et-là par les trop nombreux puits de l’île.

Inauguré un certain 5 janvier 2007 après un très long retard sur le projet de départ (on en passera sous silence les raisons^^), voilà que c’est l’avenir de cette belle bête qui se retrouve tracé en légers pointillés. Pourtant Taiwan y avait mis le paquet: 6 années de chantier, plus de 2 000 professionnels représentant 20 pays, sans oublier les très nombreux ouvriers et sous-traitants (probablement plus de 20 000). Cette ligne de train à grande vitesse, aussi attendue que décriée, relie aujourd’hui en 96 minutes les 345 km de son parcours depuis Taipei, au nord, jusque Kaohsiung, au sud (contr eplus de 5 heures pour le train traditionnel). Il dessert, le long de son parcours, les gares de Taoyuan, Hsinchu, Miaoli, Taichung, Changhua, Chiayi et Tainan (du nord au sud).

 Et, à ce qu’on dit, il a fière allure :

Mais voilà… Plus de 900 puits servant à l’irrigation des rizières et autres cultures mettent à mal les piliers porteurs de la voie ferrée de ce HSR ou train à grande vitesse taiwanais. D’où la décision sans appel de condamner ces puits dont la seule faute est de menacer la voie et risque de causer tôt ou tard un affaissement irréversible, avec les conséquences qu’on imagine aisément. En ce sens, et au vu du très couteux train à grande vitesse, le gouvernement a décidé de faire une croix sur ce millier de puits et assurer longue vie – autant que faire se peut- au fameux TGV. D’ici dix ans, ces puits ne seront plus et le TGV ne craindra plus que les affres des séismes qui ne préviennent pas vraiment à temps. Et les usagers de rendre grâce que les conducteurs ne se mettent jamais en grève ici… un souci de moins.
Reste à espérer que le gouvernement saura trouver avec autant d’énergie et d’efficacité de réelles solutions palliant le manque causé par l’abandon de ces puits.

Publicités
Catégories : Actualité, Radio Taiwan International, Taïwan | Étiquettes : , , , , , , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Il faut sauver le TGV taiwanais !

  1. merdine mourad

    Ce jour les gens utilisent souvent les TGV, alors on doit les sauver, bounab6@yahoo.fr

  2. Il y a 2 crêtes sur le train,c`est quoi?

  3. Marie

    J’aime beaucoup la musique du montage vidée… On peut avoir le titre-l’auteur-compositeur… ?

    Autrement, à combien roule le HSR en moyenne ?

  4. Marie

    Quel design !!!
    L’utilisation à l’air d’être un mélange du train et du métro et même de l’avion de chez nous non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.