Le festival musical Ho Hai Yan investit les plages de Fulong

Le weekend dernier, la plage de Fulong a vibré au son du rock ‘n roll avec la douzième édition du festival annuel Ho Hai Yan !
Notre stagiaire Marine était en reportage sur place pour son gros plan sur l’actualité et nous est revenue avec plein d’infos et de photos dans un style très lomographique !

La scène de concert sur la portion de sable de Fulong

Plage, sable fin, soleil, bière, le tout arrosé d’excellentes mélodies entraînantes : Voilà un cocktail bien efficace pour séduire quelque 600 000 spectateurs taiwanais en quête de détente et de nouveaux sons. De ce point de vue, ils ne pouvaient être déçus, car de la musique, il y en a eu et pour tous les goûts : de la Pop au Hip Hop en passant par le bon vieux Rock et ses branches plus métalliques ou alternatives, sans oublier le Reggae et les tendances plus expérimentales. Des heures durant, sans interruption pour laisser nos oreilles se distraire, des groupes de tout horizon s’enchaînent les uns derrière les autres. La foule, installée confortablement sur le sable, en redemande toujours plus.

Le banc de sable de Fulong, un lieu exceptionnel pour un festival de musique qui l'est tout autant

Cet important événement musical de l’île est une tradition annuelle que les visiteurs avides de bonne musique et de fêtes  sur la plage attendent impatiemment dès que l’été est de retour à Taiwan. Cette édition 2011 s’est voulue grande, plus que celles des années précédentes. Aussi, le festival Ho Hai Yan a été prolongé à 5 jours au lieu des 3 traditionnelles journées.

De nombreux spectateurs se sont rendus au festival. Ici, sur le pont menant sur le banc de sable en question.

Une quinzaine de groupes locaux se sont produits sur scène, ainsi que d’autres venant de l’étranger tels que Silverstein du Canada, Good 4 Nothing du Japon ou encore VAN SHE d’Australie.

Un festival de musique sans buvette ni stand pour grignoter n'est pas un festival digne de ce nom. Surtout à Taiwan !

Cette année, c’est le rappeur Mc Hot Dog et son groupe qui ont ouvert les festivités et ce, dès le mercredi 6 juillet. Une nuit taiwanaise pour débuter sur une note locale, suivie d’une nuit chinoise pour s’ouvrir aux sonorités des voisins du continent, tel était le programme des deux premières journées de fête. Une soirée Rock et une compétition musicale sont venues rythmer les nuits de vendredi et samedi. Enfin, la soirée internationale a conclu en beauté le festival Ho Hai Yan.

De la musique de tout style et non-stop !

Pour plus d’informations à ce sujet, retrouvez Marine dans le gros plan culturel et très rock ‘n roll de ce samedi 16 juillet 2011 !! Qu’on se le dise !

Des nuits de concerts s'achevant sur de grands feux d'artifice !

Article rédigé par Marine Cardheillac et Xavier Mehl

Publicités

12 réflexions sur “Le festival musical Ho Hai Yan investit les plages de Fulong

    1. Lomographie
      En gros, au travers d’une photo qui n’est pas forcément top qualité, (vignettage sur les bords, couleurs saturées, grains prononcés … ) on essaie d’en tirer une approche artistique.
      Marine me disait que son appareil avait peut-être un problème car au fond, les effets ne sont pas voulus. Les teintes sont souvent dominées par le jaune, les bords sont sombres, il y a de la saturation … alors qu’en fait, c’est pris avec un APS Kodak Easyshare … J’aime beaucoup le rendu des photos de l’article, même si ce n’est pas fait exprès à la base.
      Tout est une question de goût … mais je suis personnellement fan de lomo, style photographique que je pratique aussi.

    2. Justement, puisqu’on parle de lomographie, la photo de la bannière du blog, c’est pris avec un appareil pûrement lomo, un sprocket rocket. C’est un argentique tout en plastique, y compris la lentille. On voit que les bords sont moins nets que le centre, il y a de distortion. Mais le rendu est assez surprenant, pour un gadget en plastique comme on pouvait en trouver à une époque dans un Pif Magazine par exemple.

      1. d...illon

        Justement, en parlant de la bannière : top classe ! et très originale : une photo sépia tout à fait dans le ton du centenaire de la ROC.

        1. Merci. Nous travaillons actuellement sur plusieurs séries photos de ce genre. La surprise dans les semaines à venir

  1. Michel

    Les angles sombres pourraient être dus à l’utilisatiuon d’un pare-soleil en mode « grand angle » Mais l’effet est sympa.

    1. Peut-être bien. Le vignettage est assez régulier mais pas présent sur toutes les photos.
      On verra lundi, une fois l’appareil en question dans les mains

    2. Finalement, c’est le mode « Kodakcolor » de l’appareil qui veut ça. 🙂
      Un joli APS ce petit Kodak Easyshare … il dispose d’un mode « pellicule » qui permet de choisir en kodakcolor, Ektachrome et même le Tmax Trix … parmi d’autres !
      Hehe, sacrée Marine, elle m’a bien eu sur ce coup !! Les photos sont excellentes 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s