ArtPartment

ArtPartment ? C’est le nom du studio photo d’Olivier Yang, 楊鎮豪, situé dans la banlieue de Taipei, à Xindian. C’est dans l’intimité de cet espace qui est aussi son chez lui, qu’il développe les photos de certains grands maîtres de la photographie taiwanaise avant qu’elles ne soient exposées dans des musées à travers le monde.

Chinese Tiger-Chang Kai-Check Memorial Hall- Taipei-2010

Dans le second volet de « L’Art du Temps », nous nous sommes interessés à dévoiler la face cachée de cet artiste talentueux mais discret. En effet, Olivier est avant tout, lui aussi, un photographe. Sa vie, il la vit en photos depuis son adolescence. Ses clichés nous ouvrent les portes du quotidien des Taiwanais, depuis le comté de Yilan où il a grandi jusqu’à la vie citaine des gens de Taipei. Son oeil de photographe à l’art de nous montrer des choses tantôts tristes, tantôt gaies, mais toujours avec beaucoup d’élégance.

Olivier dans son studio 'ArtPartment'

Dans l’ère de la photo digitale, Olivier reste nostalgique d’un passé en noir et blanc. C’est donc pour son propre plaisir, mais aussi pour le nôtre, qu’il continue de sillonner les ruelles de la capitale et la campagne, appareil argentique à la main. Des clichés qu’il peut ensuite développer dans la chambre noire de son studio.

Yilan- Côte Nord-Est de Taiwan-1999
Yilan- Côte Nord-Est de Taiwan-1996

Fin 2006, sac-à-dos à l’ épaule et appareil photos dans le sac, Olivier part l’espace de quelques semaines à la découverte d’une Europe qu’il a appris à connaître en lisant les textes de Proust ou encore le poème de Baudelaire suivant :

Le Spleen de Paris’ (Extrait) :

Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée.

Il n’est pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée d’une chandelle.

Ce qu’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre.

Dans ce trou noir ou lumineux vit la vit, rêve la vie, souffre la vie.

Paris 2006

Si vous êtes interessés de voir quelques clichés récents du photographe, je vous invite à aller faire un tour à Mocha, le Musée d’Art Contemporain de Taipei. Une exposition photo présentant les photos d’Olivier, ainsi qu’une petite dizaine d’autres photographes taiwanais débutera le 28 janvier prochain, et ce jusqu’à la fin mars.

Exposition: New Generation Photographers of Taiwan (du 28 janvier au 20 mars 2011)

A l’occasion de cette exposition, Olivier est allé vagabonder sur les hauteurs environnantes de Sun Moon Lake au centre de Taiwan. Les clichés noir et blanc ont été pris à l’aide de cet appareil photo russe de lomographie: Horizon 202.

Horizon 202

En aviez-vous déjà vu un ?

Et pour tous ceux qui n’ont pas l’occasion de faire un détour à Taipei, voici le compte Flickr de l’artiste: http://www.flickr.com/photos/xgo/

3 réflexions sur “ArtPartment

  1. Ping : Un vent qui vient de loin « Blog français de Radio Taiwan International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s