Le « cui-cui » du bambou

A l’approche de Noël, les décorations se préparent autour du sapin, de la crèche… Les magasins à Taiwan aussi y prennent part, commercialement puisque la culture ne célèbre pas vraiment la Nativité ici. Toutefois, si certains lieux gardent leur sapin et leur « merry christmas » affiché toute l’année (plus pratique, paraît-il, plutôt que de l’enlever pour le remettre l’année suivante…), d’autres décorations sympathiques se veulent plus larges quant au thème abordé ou au motif représenté. Voici un usage du bambou qui pourrait illustrer les vertus musicales de la flûte traversière traditionnelle en bambou, excellent chantre de l’oiseau :

Le cui-cui du bambou égaie les rayons de ce grand magasin

Regard amusé ou curieux, l’admiration prend le dessus au fur et à mesure que l’on observe cette spendide scène « naturelle » : la finesse des pattes de nos bêtes nous plonge dans le monde bucolique de Dame nature majestueuse vécue par les artistes que nous autres, êtres humains sommes. L’artisanat réussi nous donne l’occasion de rêver et de penser à Noël qui approche, à défaut peut-être d’avoir trouvé le cadeau de Noêl recherché dans les rayons…

cui cui chaleureux... mais pas encore Noël!

Une réflexion sur “Le « cui-cui » du bambou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s