Et il dansait sur la plaque chauffante …

de quoi je parle ? De mon repas de midi bien sûr !

La semaine dernière était tellement chargée que j’ai complètement zappé de poster un article sur le blog ! C’est vrai qu’entre réunions, voyage dans les montagnes de Hsinchuh au milieu de 2 typhons, de nouvelles occupations professionnelles, j’ai un peu oublié le blog. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop. 🙂
Et dans l’hypothèse où ce serait le cas, j’ai pas mal de trucs dans mon sac pour me faire pardonner !! Oui messieurs dames !

Et aujourd’hui, je commence avec ce post culinaire, histoire de vous mettre un peu à la bouche ! ^^

Et un Okonomiyaki, un !

L’okonomiyaki.  A première vue, sur la photo, cela n’a rien de spécial. C’est une sorte de crêpe japonaise à base de farine de blé, d’eau, d’oeuf. Sur cette base, on peut ajouter un peu tout ce que l’on veut, bien qu’il existe des recettes assez précises en fonction des régions japonaise. Par exemple à Osaka, Tokyo, voire Hiroshima (il me semble avoir entendu que les meilleurs Okonomiyaki se trouvent à Hiroshima).

Bref. Tout se trouve d’abord dans un bol. A l’aide d’une cuillère ou d’une spatule, on mélange le tout, on concasse, on écrase, on fouette de manière à obtenir un mélange de la pâte homogène avec les ingrédients déjà incorporés.

Et puis, on met le tout sur une plaque chauffante au préalable huilée et on donne à l’ensemble une forme de galette épaisse de deux centimètres environ. On laisse cuire un moment, on rajoute un peu d’huile et on retourne la jolie galette légèrement dorée. A ce stade, ça doit ressembler à ça.

Ca à l'air bon ! Mais l'affaire est loin d'être entendue !

L’affaire se corse à partir d’ici. Une fois que la galette est suffisamment cuite des deux côtés, on rajoute les condiments. Généralement, ce sont des oignons verts hachés et une sauce style mayonnaise. Puis vient le moment ultime, le moment phare, l’attraction principale de ce plat ( du moins de mon point de vue ), c’est lorsqu’on rajoute de très fines lamelles de poissons séchées sur le tout. Franchement, c’est magique, c’est Noël, c’est tout à la fois. C’est tellement bien qu’on a presque pas envie de le manger.

Mais au bout d’un moment, il faudra bien y mettre les baguettes dessus. Le tout, avec une bonne bière Asahi ( l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! ^^)

Le voilà dans mon assiette …

A table !

Voilà, c’est malin, maintenant j’ai faim !

2 réflexions sur “Et il dansait sur la plaque chauffante …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s