Un regard sur… le cheval à bascule

Le cheval à bascule, appelé en chinois, le cheval en bois, est un jouet qui a accompagné beaucoup d’entre nous lors de notre enfance. Pour les Taiwanais dont beaucoup ont grandi sans avoir vu un réel cheval, le cheval à bascule permet d’autant plus de faire jouer pleinement l’imagination des enfants. Il existe d’ailleurs la chanson Le petit cheval en bois dont les paroles commencent par : « Je suis sur le dos de mon petit cheval en bois, ensemble nous voyageons jusqu’à l’autre bout du monde. Le matin, nous sommes à Paris, le midi, nous visitons Rome et le soir, nous dormons à Varsovie. Ni le train ni l’avion n’arrive à le rattraper. »
Cependant, avec l’évolution de la société, le cheval à bascule ne représente plus le jouet favori des enfants d’aujourd’hui. Les jouets sonores et électroniques ont vite remplacé les jouets en bois. Récemment, Typhaine qui a eu la nostalgie de ce bon jouet d’autrefois a réussi à s’en procurer un qui doit dater des années 70 selon le vendeur.

Hue dada... hue !

Mais pas plus tard qu’hier, une nouvelle invention a attiré l’attention des Taiwanais. C’est le cheval surnommé Cocoma, une invention de Chien Cheng-ming qui a gagné la médaille d’or du concours national des inventions de 2010.

L'antique revu et corrigé par la technique de nos jours

Le cheval Cocoma ne se limite plus au simple mouvement de « bascule » mais a pour particularité de pouvoir se déplacer vers l’avant. D’ailleurs, en tournant la tête du cheval, il tournera à gauche ou à droite, tout comme pour conduire une voiture. Tout ceci est possible grâce à un mécanisme installé en dessous de la tête de Cocoma, mécanisme qui ressemble aux deux pattes qui permettent d’orienter le cheval.
Tout de suite, une petite démonstration:

Fait en bois, le Cocoma est long de 77cm, large de 23 cm, haut de 57 cm et pèse 4,2 kg. Cependant, comme beaucoup de jouets d’enfants, ce cheval en bois reste onéreux. Son prix de vente actuel est fixé à 2980 dollars taiwanais, soit environ 66 € ou 93 dollars américains. On peut tout de même s’attendre à ce que les parents nostalgiques investissent pour que leurs enfants aussi fassent le tour du monde à dos de cheval en bois du XXIème siècle.

Une réflexion sur “Un regard sur… le cheval à bascule

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s