Typhaine Li se dévoile

Suite à l’article posté hier soir, nous allons passer aux présentations des membres de l’équipe de RTI, avec pour commencer, le service français bien sûr

L’honneur du premier interview revient évidemment à Typhaine Li, notre responsable adorée.

Dans les entreprises qui ont de la « bouteille », rappelons que la radio a fêté ses 80 ans en 2008 (10 ans pour son statut actuel), il y a toujours des employés qui sont incontournables et à RTI, Typhaine Li fait partie de ceux-là.

Typhaine Li « J’ai commencé à travailler pour la radio il y a un peu plus de 20 ans, en 1989. Je me souviens que c’était juste après les événements de Tienanmen en Chine. A l’époque, il n’était certainement pas question de réchauffement interdétroit, alors on passait beaucoup de notre temps à critiquer la Chine tout au long de nos émissions. En fait, nous n’avions qu’un seul rédacteur de langue chinoise pour tous les commentaires des langues étrangères et nous devions traduire cela. C’était ma première expérience à la radio … Aujourd’hui, le travail est bien différent à RTI ! »

Le travail a bien évidemment changé en l’espace de 20 ans et pas seulement du point de vue de la rédaction des émissions. Il est vrai qu’aujourd’hui, tout le monde ou presque est habitué aux « nouvelles » technologies que sont les ordinateurs, téléphones portables, internet et autres, qui ont complètement révolutionné notre façon de procéder au travail.

Typhaine Li : « A l’époque, je pense que nous avions concrètement moins de libertés qu’aujourd’hui. Bizarrement, il y avait moins de contrôle, mais nous pratiquions une sorte d’auto-censure parce que nous étions encore trop proche de la période de la loi martiale (n.r : elle s’est achevée en 1987). Il y avait des choses assez amusantes quand on y pense. Lorsqu’on passait de la musique à l’antenne, à l’époque, c’était encore des vinyls, et il y avait des pistes censurées avec du scotch. Quand le diamant passait dessus, ça produisait un son assez bizarre 🙂« 

1989, c’était encore l’époque des disques vinyl, mais aussi des cassettes audio à bande magnétique. Si aujourd’hui, on se sert de l’ordinateur pour monter enregistrer une émission et faire son montage, il n’est pas si loin le temps où il fallait découper manuellement les bandes pour rectifier des problèmes de son ou de prononciation.

Mais comment Typhaine Li en est arrivée à travailler pour CBS/RTI ?

Typhaine Li au micro de RTI

Typhaine Li : « C’est une opportunité qui m’est tombée du ciel. J’aime dire que c’est le dieu qui m’a offert cette chance ! 🙂
Avant je travaillais dans la rédaction des sujets d’examens linguistiques pour les étudiants qui avaient fait une demande de visa pour aller étudier en France. Auparavant, il fallait réussir obligatoirement ce test pour obtenir le visa, mais en 1989, cette mesure a été abandonnée. Donc j’allais me retrouver sans travail mais en lisant le journal, j’ai trouvé cette offre d’emploi. Elle tombait à point. Depuis j’ai toujours travaillé au sein du service français de la radio. »



Nous avons parlé de ton entrée et de tes débuts  à la radio, mais nous n’avons même pas abordé ton apprentissage du français ! Quelles études as-tu faites ?
Typhaine Li
« Je suis diplômée du département de français de l’Université de Fujen dans la banlieue de Taipei. Et puis par la suite, j’ai passé 4ans 1/2 en France à Paris dans les Universités Sorbonne Nouvelle ( Paris III ) et Censier. C’était entre 1981 et 1986. J’y ai fait des études de linguistiques et de Français Langue Etrangère, donc pour enseigner le français à l’étranger. Pour la linguistique, j’étais spécialisée dans la phonologie. »

Si tu as fait des études de FLE, pourquoi ne pas avoir continué dans  la voie de l’enseignement ?
Typhaine Li : »Peut-être que l’opportunité ne s’est pas présentée tout simplement. Mais je n’ai aucun regret parce que mon travail actuel est beaucoup plus enrichissant que celui de l’enseignement. Enseigner une langue, c’est ne toucher qu’à l’aspect linguistique. Le principal aspect positif que je retiens de mon expérience à la radio, c’est que cela m’a vraiment permis de faire progresser mon français. Avant, j’avais un bon niveau oral, mais ce travail m’a aidé à améliorer ma rédaction. Dans l’enseignement d’une langue, le niveau des élèves est souvent trop bas et en tant que professeur, il semble difficile de pouvoir en tirer profit personnellement. »

Puisque l’on parle des bons côtés du travail à la radio, as-tu d’autres aspects positifs en tête ?
Typhaine Li : « Ce travail permet d’élargir ses connaissances sur Taïwan. Nous sommes amenés à faire beaucoup de recherches sur différents sujets. C’est très varié et cela nous permet d’améliorer notre culture générale sur notre pays. On apprend des choses nouvelles tous les jours. Et puis, il y a les interactions avec les autres services de langues étrangères. C’est très intéressant parce que nous avons tous des cultures différentes et nous sommes tous mélangés … c’est aussi quelque chose de très enrichissant ! »

Après les aspects positifs, il y a peut-être des choses négatives ?
Typhaine Li « A y réfléchir, pas tant que ça en fait. Je dirais que peut-être, on sent un petit décalage entre les services de langues étrangères et la partie purement administrative de RTI pour ce qui est de la manière de faire et de penser. Cela est peut-être dû au fait que nous sommes constamment en contact avec des gens de cultures différentes. Mais ce n’est pas grand chose et comme je le disais, il n’y a pas d’aspect négatif dans ce travail pour moi. »

Parle-nous quand même un peu de toi, en dehors de ton travail à RTI.
Typhaine Li « Je suis originaire de Keelung. C’est une ville portuaire qui se situe au nord-est de la capitale Taipei. Elle est aussi connue pour avoir un temps très souvent pluvieux. Mais c’est aussi une ville à taille humaine. J’aime beaucoup parce qu’en l’espace d’une demie-heure, vous pouvez régler vos affaires à pieds, que ce soit aller à la poste, à la banque, à la mairie ou au marché. C’est grand tout en étant petit ou vice-versa. Et comme c’est une ville à taille humaine, tout le monde se connait, au moins de vue. Dans un prochain article sur moi, je vous donnerai des photos de ma ville. »

Typhaine Li s'est dévoilée (un peu) pour vous !


Publicités
Catégories : Le service français, Radio Taiwan International | Étiquettes : , , , , | 18 Commentaires

Navigation des articles

18 réflexions sur “Typhaine Li se dévoile

  1. Michel

    Merci. Très sympathique de connaître (un peu) mieux celles et ceux que nous écoutons régulièrement.

    • oui, nous nous sommes dits que ce blog serait une bonne occasion pour vous raconter des choses qui ne sont pas n’ont pas vraiment leur place dans le programme « officiel » de RTI.
      nous allons aborder très prochainement d’autres sujets de ce genre

  2. Danielle

    « Dans un prochain article sur moi » : aaaah ? il y en aura d’autres donc ? Super !

    « J’aime dire que c’est le dieu qui m’a offert cette chance ! » : pssst, les spécialistes des dieux chinois (ils sont 2, comme Laurel et Hardy …hum …. Xav et Fix ?), quel est le nom de ce dieu ?

    Et comme Typhaine a ouvert le bal, qui est le prochain sur la liste ? Meg ?

  3. Telliez Béatrice

    Bravo et félicitation pour ce beau parcours
    On a hate de connaitre les autres

    • merci beaucoup. Comme prévu, ça sortira à un rythme hebdomadaire. La prochaine fois, ce sera … on verra bien.
      Mais si ça vous parait trop loin, rassurez-vous, Fix et moi, nous nous sommes donnés pour mission de présenter la radio. Alors il y aura d’autres articles qui promettent d’être assez croustillants ^^
      merci encore pour votre soutien

  4. labiad bouabid

    un grand merci pour vous tiphaine lee

  5. Je voudrais savoir si Typhaine a au moins conduit une auto dans sa vie car elle voyage en autobus entre Keelung et Taipei.Combien de temps ça prend en autobus?Y en-a t-il qui travaille plus longtemps chez RTI que Typhaine?

    • Voilà une bonne question à laquelle je n’ai pas la réponse. Je laisserai la principale intéressée vous répondre ! Peut-être sur le blog, peut-être dans le courrier des auditeurs 🙂

  6. Pffff… j’suis vexé ! Typhaine n’a pas évoqué, dans les « plus » du travail à la radio, les relations avec les chers z’auditeurs !

    • Alors pour ce qui est des relations avec les auditeurs, il parait que Typhaine … crrr … Ah ! on me dit dans mon oreillette que je n’ai pas le droit de répondre ! 🙂

  7. monplot jean marie

    Typhaine Li
    Grosses bises de Chambéry et merci pour tes émissions
    a bientôt sur les ondes
    Amicalement

  8. Bravo et félicitation Typhaine Li

  9. Bonjour Typahine Le !
    C’est un honneur de vous connaitre mieux à travers cet article. Je vous félicite pour tous votre parcours professionnel, Bravo !

  10. Bonjour Typhaine Le !
    C’est un honneur de vous connaitre mieux à travers cet article. Je vous félicite pour tous votre parcours professionnel, Bravo !

  11. Louis BELLE

    bonsoir typhaine Li s’il vous rappelez moi vos fréquences pour l’Afrique centrale, vos emissions me manque tellement!

  12. Dupont Gilbert

    Insistons également sur la bonne humeur communicative de Typhaine, qui reflète la joie de vivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.